16% des directeurs financiers disent oui à Bitcoin comme actif d’entreprise

Virtual currency wallet. Bitcoin gold coin and printed encrypted money with QR code. Cryptocurrency concept. Tous les directeurs financiers ne son

Soutien au blocage des « Gilets Jaunes » : Amazon licencie des salariés
Livre blanc : comment faire la différence à travers l’expérience produit ?
«La CNPS est la seule caisse de sécurité sociale, en Afrique, capable de payer une prestation en temps réel»

Virtual currency wallet. Bitcoin gold coin and printed encrypted money with QR code. Cryptocurrency concept.

Tous les directeurs financiers ne sont pas prêts à faire le grand saut. Seuls 5% des CFO prévoient de détenir du Bitcoin comme actif pour leur entreprise dès 2021. Pour 84%, la volatilité du BTC constitue un risque financier trop important.

« Le principal problème avec l’idée que les trésoriers des grandes entreprises suivront l’exemple de Tesla est la volatilité de Bitcoin », jugent des experts de JPMorgan Chase dans une note aux investisseurs.

Un sondage réalisé par Gartner auprès de 77 responsables finance, dont 50 directeurs financiers, semble confirmer cette analyse. Détenir un jour du Bitcoin en tant qu’actif d’entreprise ? 84% des répondants l’excluent.

16% de CFO favorables à Bitcoin, mais à terme

Toutes les portes ne sont cependant pas hermétiquement closes sur ce point. Encore récemment, un tel scénario était tout simplement inenvisageable. Désormais, ils sont 5% des dirigeants d’entreprise à s’y préparer en 2021.

La généralisation de Bitcoin au sein des organisations n’est pas pour demain. Néanmoins, ces 5% représentent bien une inflexion significative. Pour les réticents, la cryptomonnaie devra au préalable corriger certaines de ses caractéristiques.

Et comme toujours, c’est celle de la volatilité qui constitue aujourd’hui un véritable obstacle. La première préoccupation des directeurs financiers à l’égard de Bitcoin porte sur le risque financier de sa détention.

Celui-ci est considéré comme trop important du fait de la volatilité du BTC. Cet argument concerne ainsi 84% des répondants du sondage Gartner. Cette préoccupation supplante très largement tous les autres points de blocage.

Ainsi, seuls 39% font état de l’aversion au risque du comité de direction. Vient ensuite la lente adoption du Bitcoin comme moyen de paiement ou d’échange (38%). Quant à la conformité, elle n’est invoquée que par 32% des CFO.

Pas d’adoption rapide sans solution à la volatilité

De même, convertir Bitcoin en tant qu’actif d’entreprise ne se heurte à la complexité comptable que pour 18% de ces professionnels de la finance. L’obstacle à surmonter pour la cryptomonnaie demeure donc encore, et toujours, sa volatilité.

La diffusion de Bitcoin en entreprise pourrait par conséquent prendre du temps. Pas de précipitation, répondent les experts. 5% détiendront du BTC en 2021. Pour 1%, ce devrait être entre 2022 et 2023. Enfin, 9% l’envisagent, mais pas avant 2024 ou plus tard.

16% de CFO restent donc ouverts à Bitcoin, à plus ou moins long terme. Mais pour tirer l’adoption, il faudra donc faire significativement baisser la volatilité.

« Il serait extrêmement difficile d’atténuer le type de fluctuations de prix observées dans la cryptomonnaie au cours des cinq dernières années », prévient cependant Alexander Bant, directeur de recherche pour le cabinet.

« Il y a beaucoup de problèmes non résolus en ce qui concerne l’utilisation de bitcoin comme actif d’entreprise » poursuit l’analyste. Ainsi, il « est peu probable que l’adoption augmente rapidement tant que nous n’aurons pas plus de clarté sur ces problèmes », conclut-il.

Source: Cryptonaute.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0