700.000 € requis pour construire le 1er Data Analyses Center du Cameroun

700.000 € requis pour construire le 1er Data Analyses Center du Cameroun

Spécialisée dans la collecte, le stockage, l’analyse et le reporting des données, la startup du camerounais Philippe Nkouaya (photo) lance une levée d

L’Europe s’accorde sur la réforme du droit d’auteur
Tournoi Inter-Entreprises organiser par le Group Famib ( www.groupfamib.com ) : une soirée conviviale !!
LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE EN QUESTION SUR LE CONTINENT AFRICAIN

Spécialisée dans la collecte, le stockage, l’analyse et le reporting des données, la startup du camerounais Philippe Nkouaya (photo) lance une levée de fonds de 700.000 € soit 460 000 000 XAF et ouvre l’équivalent de 2000 parts de son capital, soit une valeur de 350€ par part au public pour « implémenter le premier Data Analyses Center du Cameroun » nous a rapporté le promoteur hier dans un communiqué.

(CIO Mag) – « Ces fonds permettront la mise en œuvre du projet d’expansion de la Start-up dans la sous-région d’Afrique Centrale », annonce le promoteur. Pour y parvenir, il envisage de « créer plus de 30 emplois directs et 200 indirects sur 3 ans, afin de répondre au besoin de la clientèle ».

Il prévoit également la mise en place d’un centre de formation d’excellence. Lequel s’articulera « principalement sur la formation des utilisateurs d’une entreprise et/ou à des étudiants sur des technologies de Data Management (BI & Big DATA) ».

L’objectif visé est la création « de la valeur compétencielle locale afin de pouvoir la vendre à l’international et aussi de réaliser au minima la formation de 500 personnes chaque année », précise Philippe Nkouaya.

Sa jeune firme se présente comme une entreprise de services numériques et d’ingénierie informatique développant des activités proposant une formule dite à «360°» aux entreprises clientes.

Sa valeur post évaluation est selon des experts financiers estimée à 3,5 millions d’euros soit 2,3 milliards de fcfa. « Une valeur qui d’après eux va connaitre une croissance de X5 à X10 dans les 5 prochaines années », rapporte t-il.

Particularités

L’entrepreneur camerounais est confiant quant à son positionnement sur le marché. Ses atouts, il ne les dissimule pas. Il s’agit, comme il le détaille, du caractère Low cost de son produit, les normes internationales intégrées par son entreprise telles que l’accélération du processus de certification ISO (ou KAIZEN) et la préparation d’une campagne de lancement majeure.

Pour la petite histoire, les racines de cette jeune pousse lancée en 2017 sont parties d ‘un constat. D’après le promoteur, « 80% des entreprises africaines n’ont pas de système d’information décisionnel. C’est un énorme déficit de réactivité, de productivité et d’efficacité dans le développement et la croissance d’une entreprise ».

Aussi a-t-il décidé « d’aller dans le domaine de la Business Intelligence / Big Data pour permettre aux responsables de prendre la bonne décision au bon moment avec la bonne information, car les conséquences et les risques sont devenus de plus en plus importants en fonction de la nature des données » .

Il s’agit d’une problématique qu’il compte résoudre à l’horizon 2029. Sur le long terme, en devenant « le leader de la gestion de données en Afrique en général et au Cameroun en particulier ».

Aurore Bonny, Cameroun

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: