Amende de 330 milliards de Nairas : MTN Nigeria règle ses comptes

Amende de 330 milliards de Nairas : MTN Nigeria règle ses comptes

MTN Nigeria a versé le vendredi 31 mai 2019 au Trésor public, la somme de 55 milliards de Nairas correspondant à la sixième et dernière tranche du règ

À Kigali, Macky Sall et Mary Teuw Niane défendent l’Université virtuelle du Sénégal
La Paris Blockchain Week bat son plein
Transformation digitale : Orange-Mali lance la 1ère édition de « Digital Day »

MTN Nigeria a versé le vendredi 31 mai 2019 au Trésor public, la somme de 55 milliards de Nairas correspondant à la sixième et dernière tranche du règlement de l’amende négociée de 330 milliards de Nairas qui lui avait été infligée par la Nigerian Communications Commission (NCC), à la suite d’un litige concernant le débranchement de cartes SIM non enregistrées dans sa base d’abonnés, rapporte l’Agence de presse nigériane (NAN).

« Nous sommes très heureux d’avoir achevé le paiement du règlement négocié avec la NCC pour un montant de 330 milliards de Nairas, a déclaré Tobechukwu Okigbo, le responsable des relations business chez MTN Nigeria. Je remercie la NCC pour son approche constructive et collaborative de cette question et je pense que nous en sortirons avec une relation plus forte. »

Ces relations se sont tendues quand la NCC a condamné la filiale nigériane du groupe sud-africain à payer avant le 31 décembre 2015, une amende de plus de 1000 milliards de Nairas, environ 5,2 milliards de dollars. Sanction jamais infligée à une entreprise africaine de télécommunication, et dont la première conséquence fut la démission du PDG du groupe, Sifiso Dabengwa, le 9 novembre 2015, afin de préserver, dira-t-il, les intérêts de la compagnie sud-africaine et de ses actionnaires.

Lire aussi » Crise à MTN : le PDG du groupe démissionne après la colossale amende du Nigeria

L’amende en question a été réduite de 25% à 780 milliards de Nairas par le gouvernement fédéral. Mais cela n’a pas empêché MTN Nigeria de saisir la justice, considérant cette sanction comme une menace pour la survie de l’entreprise. En 2016, des rencontres au sommet entre le Nigéria et l’Afrique du Sud ont abouti à un règlement négocié du tiers de l’amende, soit 330 milliards de Nairas.

Lire aussi » Conflit MTN – NCC : la justice nigériane renvoie l’affaire au 18 mars

Malgré cette réduction et l’acquisition de Visafone, un de ses concurrents au Nigeria, MTN a annoncé en 2017 la suppression de 280 postes parmi les 1800 que compte la filiale, soit un dégraissage de 15% des effectifs. Et ce, dans le cadre d’une politique baptisée « Ignite » visant l’amélioration de ses affaires et de sa performance.

Lire aussi » MTN dégraisse ses effectifs au Nigeria, menace sur les autres filiales

La recherche de performance mais surtout de solutions de sortie de crise a poussé MTN Group à céder 30% de son capital au Nigéria sur la bourse de Lagos. Cette opération devrait permettre de lever quelques 500 millions de dollars via la vente d’actions à des institutions locales ainsi qu’à des particuliers.

Lire aussi » MTN cèdera près de 30% du capital de sa filiale nigériane sur la bourse de Lagos

Toutes choses ayant permis à MTN Nigeria de régler à l’amiable l’amende record imposée par Abuja qui accuse l’opérateur télécoms d’avoir assisté involontairement une insurrection menée par le mouvement terroriste Boko Haram, en maintenant en ligne les cartes SIM de propriétaires non répertoriés.

Anselme AKEKO

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: