Avec Mesh, Microsoft dessine le futur des réunions virtuelles holographiques

D'ici quelques années, vous pourrez assister à des réunions de travail au travers d'un hologramme grâce à Microsoft et sa plateforme Mesh. À l

Contrefaçon des équipements électriques en Côte d’Ivoire : Schneider Electric dévoile un dispositif de contrôle associé à un portail web
Vient de paraître : « L’entreprise Numérique Africaine », de Aristide Aly BOYARM
Mairie du District : Vers la prolongation du délai de la vente des vignettes

D’ici quelques années, vous pourrez assister à des réunions de travail au travers d’un hologramme grâce à Microsoft et sa plateforme Mesh.

Trois personnes utilisant Microsoft Mesh se tiennent debout face à une table numérique lors d'une réunion.

À l’heure où le télétravail connaît un essor sans précédent en raison de la pandémie mondiale, Microsoft tombe à pic en présentant Mesh, une plateforme de collaboration futuriste en réalité mixte. Basée sur le service cloud Azure, celle-ci permettra aux personnes physiquement éloignées de se retrouver virtuellement le temps d’une réunion, et ce, notamment aux moyens d’avatars et d’hologrammes.

Microsoft Mesh : le futur est déjà là

C’est une technologie que la science-fiction imagine depuis des décennies, et elle semble enfin pointer le bout de son nez dans la vie réelle. Après Facebook, c’est au tour de Microsoft de proposer à ses utilisateurs de vivre des « expériences partagées de n’importe où – sur n’importe quel appareil – grâce à des applications de réalité mixte » au travers de Mesh. Plus clairement, cette plateforme futuriste permettra à des personnes géographiquement éloignées de se réunir en « matérialisant » leurs interlocuteurs (ou elles-mêmes) par des avatars ou des hologrammes ; c’est ce que Microsoft baptise « l’holoportation ».

Une innovation de taille puisqu’elle permettra de dessiner l’avenir du travail collaboratif en supprimant toutes limitations géographiques. Alex Kipman, collaborateur technique pour Microsoft, explique notamment dans un communiqué : « Avec ces expériences collaboratives, le contenu n’est pas dans mon appareil ou une application. Le contenu holographique est dans le cloud, et j’ai seulement besoin de lentilles spéciales pour le voir ».

Un homme interagit avec un requin virtuelle grâce à Mesh de Microsoft.

De fait, pour tirer le meilleur parti possible de la technologie de Mesh, les utilisateurs seront invités à utiliser l’un des casques de réalité virtuelle conçus par la firme de Redmond, tels que l’HoloLens 2 ou encore le Windows Mixed Reality. Au travers de ces derniers, tout un monde virtuel s’ouvrira aux yeux des usagers, au sein même de leurs espaces physiques.

Une technologie qui offre de multiples possibilités

Si la technologie n’en est encore qu’à ses balbutiements, elle devrait permettre d’ici quelques années, lorsqu’elle arrivera à maturité, d’intéragir en temps réel avec des applications tierces. Dans sa vidéo de présentation, Microsoft imagine par exemple à quoi pourront ressembler les consultations médicales virtuelles au travers de Mesh, ou encore comment un agent de tour de contrôle pourra guider le trajectoires des avions.

Pour en arriver à ce stade, Microsoft sait qu’elle aura besoin de renforts. C’est pourquoi, dans les mois à venir, la firme de Redmond mettra à disposition des développeurs une suite complète d’outils basés sur l’intelligence artificielle qui permettra de développer la création d’avatars, la synchronisation entre plusieurs utilisateurs, l’amélioration du rendu spatial, ou encore la gestion de sessions.

Évidemment, à l’heure actuelle, nous sommes encore loin des résultats promis par la vidéo de présentation de Microsoft. C’est toutefois une première pierre à cet ambitieux édifice. Enfin, nous pouvons nous permettre de croire en l’arrivée de ce monde que la science-fiction nous promet depuis tant d’années déjà.

Source: Siecledigital.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0