Bitcoin n’est pas une « mode », mais demeure un investissement spéculatif

ShareTweet Investir dans la cryptomonnaie s’apparente à la ruée vers l’or des années 1850 selon la banque Wells Fargo. L’investissement tient

Seconde session d’informations de l’Université Virtuelle du Mali l’Innovation au cœur de cette deuxième édition !
Côte d’Ivoire : En 2018, la cybercriminalité a engendré des pertes de 5,5 milliards de F.CFA
Sur Internet, la fraude à la carte bancaire se démocratise
levier trading bitcoin

Investir dans la cryptomonnaie s’apparente à la ruée vers l’or des années 1850 selon la banque Wells Fargo. L’investissement tient donc plus de la spéculation, avec ses risques. Ainsi, Bitcoin surperforme l’or et l’indice S&P 500 sur 3 ans, mais avec en contrepartie sa forte volatilité.

L’intérêt des institutionnels pour les cryptomonnaies connaît un « moment décisif ». Nombre d’investisseurs choisissent cependant encore de se tenir à l’écart de ces actifs. D’autres encore hésitent toujours à les considérer comme des placements durables.

Le rapport de la banque américaine Wells Fargo pourrait lever certains de ces freins en légitimant un peu plus encore la cryptomonnaie. Elle réfute ainsi tout phénomène de mode voué à disparaître prochainement.

Les modes ne durent pas 12 ans, les cryptomonnaies si

« Au cours des 12 dernières années, ils [Ndlr : les crypto-actifs] sont passés de littéralement riven à 560 milliards de dollars de capitalisation boursière » souligne Wells Fargo. La conclusion s’impose dès lors : « Les modes ne durent généralement pas 12 ans ».

Une façon d’ouvrir la porte des cryptomonnaies à une nouvelle population d’investisseurs ? C’est un scénario, à condition de bien peser les risques malgré les promesses de gains. Les analystes de la banque reconnaissent qu’ils « attirent beaucoup d’attention, mais pas nécessairement beaucoup d’argent d’investissement ».

Une des raisons, c’est la forte volatilité de ces actifs numériques. Les investisseurs ne doivent pas l’ignorer. Ainsi, « l’investissement en cryptomonnaie aujourd’hui est un peu comme vivre au début de la ruée vers l’or des années 1850, qui impliquait plus de spéculation que d’investissement » prévient le rapport.

Bitcoin est en une parfaite illustration. Les investissements en BTC tiennent par conséquent du « périple volatil ». L’avantage, c’est une plus-value majeure. Sur un an, la valeur de Bitcoin progresse de 170%.

Bitcoin surpasse or et actions sur 3 ans, mais en 2 mois

De quoi capter l’attention de nouveaux investisseurs ? Wells Fargo émet une mise en garde cependant. Oui, « Bitcoin a en effet surpassé l’or et l’indice S&P 500 au cours des trois dernières années. »

Mais la volatilité est une contrepartie majeure. « Jusqu’à il y a deux mois seulement, les rendements totaux sur trois ans étaient à peu près les mêmes pour les trois actifs, seule la volatilité différait » prévient la banque.

Bitcoin, Ether et autres cryptomonnaies s’adressent donc selon elle à des investisseurs avec une forte appétence au risque et tentés par la ruée vers l’or. Wells Fargo ne s’efforce pas néanmoins de décourager de tels investissements.

La banque témoigne au contraire d’un certain intérêt pour ces actifs. Les « cryptomonnaies pourraient un jour devenir des investissements dignes de ce nom » juge-t-elle. Wells Fargo prévoit d’ailleurs en 2021 d’accorder plus d’attention aux crypto-actifs et de fournir de nouvelles perspectives à leur sujet aux potentiels investisseurs.

Source: Cryptonaute.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0