Comment rendre son entreprise scalable?

Terme dérivé de l’anglais et propre à l’informatique, tout le monde souhaite aujourd’hui développer une entreprise scalable.       Scalable

UBank active son conseiller bancaire virtuel sous Watson
Antitrust : les autorités américaines sur le point de poursuivre Google en justice
France : la blockchain pourrait apporter 58 milliards de dollars de PIB

Terme dérivé de l’anglais et propre à l’informatique, tout le monde souhaite aujourd’hui développer une entreprise scalable.

     

un dashboard noir avec des indicateurs

Scalable, ou scalabiity c’est un terme à la mode depuis plusieurs années. Nombreuses sont les entreprises à vouloir atteindre le point de scalabilité. Derrière le terme scalable se cache tout simplement le fait de produire plus, tout en maintenant une performance, en réalisant des économies d’échelle.

Bref, le rêve de toutes les entreprises aujourd’hui et notamment des startups est d’avoir un modèle scalable. Nombreuses sont les entreprises à se développer rapidement tout en ayant une rentabilité qui suit. Alors, comment faire pour rendre une entreprise scalable ?

Proposer un produit ou un service scalable

Sans surprise, le premier point c’est d’avoir un produit scalable. C’est-à-dire un produit simple et unique, qui peut satisfaire le plus grand nombre de demandes. Souvent le produit est unique et ne propose pas trop de personnalisation. L’un des exemples de startup au business scalable est Airbnb. Les clés du succès d’Airbnb ? Un univers léché (à noter qu’au lancement, les fondateurs allaient prendre des photos des biens) pour être scalable, ils ont laissé cette mission à des professionnels et surtout un service très utile pour lequel les gens sont prêts à payer.

Réfléchir à la vision et au business model

Les tâches répétitives avec peu de valeur ajoutée sont automatisées et quand elles sont non essentielles, sont souvent externalisées afin de garder uniquement les compétences centrales en interne, au sein de l’équipe. D’une manière plus globale, les premiers employés de l’entreprise doivent apprendre à travailler avec agilité et ne pas être réticent aux changements.

Autre point important, le business model. L’idée d’un modèle scalable étant de satisfaire un grand nombre d’utilisateurs, un peu comme l’App Store, sans proposer d’offres particulières. Avec un business scalable, des revenus sont générés, même lorsque l’on ne travaille pas et plus de temps peut être accordé au développement de l’entreprise, la vision.

Automatiser au maximum

Sur un plan organisationnel, la scalabilité pourrait se résumer au fait d’avoir un système qui suit la montée en puissance de l’entreprise par l’usage de processus automatisés : onboarding client, réassorts produits automatiques,… et ce afin de gagner du temps pour se concentrer sur le produit/métier/solution.

A titre d’exemple, un logiciel gestion d’entreprise permet de s’adapter rapidement et de manière agile à toutes évolutions. Comme le précise Bruno Watine, Président d’Archipelia, « il permet aux entreprises de centraliser leurs données et donc d’optimiser les processus métiers et la diminution des coûts opérationnels, car tous les flux d’information divers et variés (commande magasin, commande sur le web, commande fournisseurs, etc) sont traités en temps réel. »

Avoir une entreprise scalable demande donc tout un travail de fond avant de se lancer. Pour devenir le futur Amazon ou Airbnb, il est essentiel de réfléchir à la bonne stratégie pour pouvoir scaler rapidement. Enfin, une entreprise scalable est toujours plus intéressante pour un investisseur.

Source: Siecledigital.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0