En cette période de crise sanitaire mondiale, les fake news vont bon train. Notamment sur les réseaux sociaux. C’est pour cette raison que toutes les grandes plateformes sociales ont publié une déclaration commune expliquant leur engagement dans la lutte contre la désinformation. Une belle preuve de collaboration.

Objectif : lutter contre la désinformation

351 personnes parlent à ce sujet
Dans la déclaration publiée sur le compte Twitter de Facebook Newsroom, nous pouvons lire ceci : “nous invitons d’autres entreprises à se joindre à nous dans nos efforts pour maintenir nos communautés en bonne santé et en sécurité”. On comprend là toute la détermination des réseaux sociaux à faire leur part du travail : lutter contre les fake news et la désinformation et permettre la diffusion des bonnes informations pour éviter la panique et délivrer les bons conseils.

Michael Kratsios, directeur de la technologie aux États-Unis, s’entretenait la semaine dernière avec les directeurs des réseaux sociaux, pour tenter de coordonner les efforts de chacun dans le cadre de cette crise. Selon le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesusa :

“La désinformation est aussi dangereuse que le Covid-19. Nous ne luttons pas seulement contre une épidémie, nous luttons aussi contre une infodémie. Les fausses nouvelles se propagent plus rapidement et plus facilement que ce virus, et sont tout aussi dangereuses”.

Les géants de la tech se mobilisent

Des mesures ont déjà été annoncées par les différentes entreprises technologiques. YouTube a par exemple dit qu’il miserait sur l’intelligence artificielle pour lutter contre la désinformation sur sa plateforme. Cette mesure prévoit notamment de confier plus largement à des algorithmes la responsabilité de supprimer des vidéos enfreignant les règles de la plateforme.

Source:Siecledigital.fr