Des tests privés sont en cours sur le réseau TON de Telegram

Des tests privés sont en cours sur le réseau TON de Telegram

Ce qui semble être une version bêta de TON, la future plateforme blockchain de Telegram, est maintenant à l’essai, alors que la société se prépare à l

Cyberattaque à l’échelle internationale : les hackers liés à la Russie battent les Nord-Coréens et les Chinois
Comment Apple fait du teasing pour sa keynote de ce soir en filmant le Steve Jobs Theater
Les affects dans les machines : quels impacts sur l’homme ?

Ce qui semble être une version bêta de TON, la future plateforme blockchain de Telegram, est maintenant à l’essai, alors que la société se prépare à lancer sa cryptomonnaie, le Gram.

Selon le média russe Vedomosti, deux personnes anonymes qui ont eu accès à la version bêta ont déclaré que le réseau TON avait montré qu’il pouvait traiter les transactions “à des vitesses extrêmement élevées”. Cependant, il est difficile d’en savoir plus, les chiffres précis n’ayant pas été fournis.

Le même média affirme qu’un certain nombre de développeurs de “Russie et d’autres parties du monde” ont effectué des tests à huis clos sur la plateforme, établissant des nœuds et effectuant d’autres contrôles.

Telegram avait espéré dévoiler le réseau Gram et le réseau TON le mois dernier, mais semble maintenant mettre la touche finale avant son lancement officiel. Les experts affirment que Telegram espère toujours lancer son jeton en Asie de l’Est – le Japon étant l’endroit privilégié.

Une prédiction de la HASH Crypto Investment Bank en février affirmait que le Gram pouvait avoir une valeur de 29,5 milliards USD à la fin de 2019, après deux séries de ventes privées qui ont rapporté environ 1,7 milliard USD à plus de 100 investisseurs.

Telegram a été fondé par Pavel Durov, le “Mark Zuckerberg russe”. Durov s’est d’abord fait connaître en développant le géant des médias sociaux VKontake (VK), un équivalent à Facebook.

VKontake envisage également de développer sa propre crypto, mais a semé la confusion en Russie depuis l’apparition d’une application de minage pour le jeton VK Coin le jour du poisson d’avril ce qui a fait penser à de nombreux utilisateurs que le lancement du jeton n’était qu’une farce.

Cependant, certains pensent que la cryptomonnaie VK n’est peut-être pas une blague Likeni rapporte que le 4 avril, environ 4 millions d’utilisateurs avaient commencé à « miner » via l’application, selon le média KP, VK dit que le chiffre est maintenant de 10 millions. La société affirme également que 2 800 milliards de VK Coin ont été minés – bien qu’il ne soit pas encore listé sur un exchange.

Pour ajouter à la confusion, cependant, SEOnews.ru indique que l’application de minage a maintenant été fermée. Les utilisateurs de l’application qui tentent d’ouvrir l’application reçoivent le message suivant: “Le minage a été arrêté. Maintenant, le sort de la pièce est entre vos mains. Faites des jetons que vous avez gagnés ce que vous voulez”.

VKontake a fait référence à plusieurs reprises à l’application comme à un « jeu », mais déclare qu’elle est désormais prête à « permettre aux joueurs de déterminer indépendamment la valeur de la [cryptomonnaie] ».

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: