Direction nationale de l’économie numérique (DNEN) :Le fer de lance du développement harmonieux des Tic dans toute l’administration malienne sur orbite

Direction nationale de l’économie numérique (DNEN) :Le fer de lance du développement harmonieux des Tic dans toute l’administration malienne sur orbite

Après son adoption par l’Assemblée nationale en novembre dernier, la direction nationale de l’économie numérique sera bientôt opérationnelle afin d’as

Allianz lance un hackathon axé sur l’assurance santé
Un géant de la bourse lance sa plateforme crypto, Bakkt est en ligne aujourd’hui
« NON », la Chine n’est pas un bastion du piratage informatique… selon Pékin

Après son adoption par l’Assemblée nationale en novembre dernier, la direction nationale de l’économie numérique sera bientôt opérationnelle afin d’assurer un développement  harmonieux des Tic dans tous les secteurs d’activité de l’administration malienne. Le nouveau directeur général, Dr. Hamidou Togo mesure déjà les enjeux puisqu’il nourrit beaucoup d’ambitions afin de relever le défi. Dr. Hamidou Togo, un féru des sciences et technique, a été nommé directeur national de l’économie numérique.

C’est avec 118 voix pour, zéro abstention et zéro contre que l’Assemblée nationale a adopté, le 28 novembre 2017, le projet de loi portant création de la direction nationale de l’économie numérique. Ce projet a été défendu par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré.

Cette nouvelle structure contribuera au développement de l’économie numérique. Elle s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des actions de la politique de développement, adoptée par le gouvernement en février 2016. Elle aura pour effet d’assurer un développement harmonieux des Tic dans tous les secteurs d’activité de l’administration malienne.

Ce n’est pas tout. La direction nationale de l’économie numérique aura aussi l’expertise nécessaire pour susciter chez le gouvernement des investissements stratégiques dans divers secteurs porteurs de l’économie numérique.

Depuis le 8 février 2018, on connait le nom du directeur général de cette structure. Il s’agit de Dr. Hamidou Togo. Il était conseiller technique au département de l’Economie numérique et de la Communication. La nomination de ce jeune cadre réputé grand bosseur a été appréciée dans le milieu.

Malgré son jeune âge, Dr. Togo dispose déjà d’une riche carrière professionnelle. Il est détenteur d’un doctorat en informatique de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, en France en 2015 avec mention honorable. Il détient aussi un master II en stratégie Internet et pilotage de projets en entreprise obtenu à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand en 2012 et d’un diplôme d’études approfondies (DEA) en mathématiques et informatique, spécialité informatique (génie logiciel avancé) obtenu à la Faculté des sciences et techniques (Fast) de l’Université de Bamako en 2008 ; d’une maîtrise en mathématiques appliquées obtenue à la Fast en 2005.

S’agissant de sa carrière professionnelle, Dr. Hamidou Togo fut chargé de mission au ministère de l’Education nationale d’avril 2015 à avril 2017 avant d’être nommé conseiller technique au ministère de l’Economie numérique et de la Communication en juin 2017. Auparavant, il fut chargé de cours d’informatique à la Faculté des sciences et techniques (Fast) de l’Université des sciences, des techniques et des technologies de Bamako (USTT-B). Il a participé à l’atelier pédagogique numérique organisé en février 2012 par le Réseau africain pour la mutualisation et le soutien des pôles d’excellence scientifique à Vichy, en France.

Il a fait aussi des stages au Campus numérique francophone de Bamako de l’Agence universitaire de la Francophonie sur “Administration systèmes et réseaux sous Linux”et au Laboratoire d’informatique de modélisation et d’optimisation des systèmes de l’Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2, en France.

Dr. Togo est également connu dans le milieu associatif. Il est membre de la Coordination des associations des scolaires et universitaires de la région de Mopti, de l’Association Jeunesse Ginna Dogon de la Commune V et trésorier général de l’Association des jeunes Dogon “Dogon Spirit”. Il est vice-président de la Fédération malienne des clubs, centres et associations Unesco, de la Fédération malienne du sport scolaire et universitaire.                       A.B. HAÏDARA

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0