DYOR! Le sigle pour ne plus se faire arnaquer

DYOR! Le sigle pour ne plus se faire arnaquer

Dans notre série des mots pour comprendre la cryptosphère, on vous présente aujourd’hui DYOR. Non, cela n’a rien avoir avec une célèbre marque de luxe

Le surprenant conseil donné à la police américaine pour éviter de bloquer les iPhone X
Vous saurez bientôt quelle marque a récupéré vos coordonnées sur Facebook
Agriculture et inclusion digitale : la FAO et l’ANCAR pour connecter le monde rural

Dans notre série des mots pour comprendre la cryptosphère, on vous présente aujourd’hui DYOR. Non, cela n’a rien avoir avec une célèbre marque de luxe dont il emprunte la sonorité à l’oral. Il s’agit d’un sigle anglais qui signifie Do Your Own Research (faites vos propres recherches).

Si vous le croiserez souvent dans la cryptosphère, ce n’est cependant pas un sigle qui est uniquement utilisé pour parler des cryptos, il existe depuis très longtemps, mais disons qu’il prend tout son sens dans ce contexte. En effet, dans cet univers naissant (Bitcoin a seulement 10 ans), le mélange d’une jeune technologie et de beaucoup d’argent (la capitalisation total des cryptomonnaies au moment d’écrire ces lignes est de plus de 300 milliards de dollars américains) attire forcément les arnaqueurs.

Les arnaques apparaissent dès qu’il y a quelque chose de nouveau qui se présente, ça a toujours été ainsi. On l’a vu récemment avec Libra, la cryptomonnaie de Facebook. À peine le géant des réseau sociaux en avait-il fait l’annonce, qu’on voyait fleurir les premières “arnaques Libra”.

Et il existe de nombreuses autres arnaques à la cryptomonnaie. Encore ce matin, nous relations l’histoire de ce YouTubeur Bitcoin qui a réussi à arnaquer un fraudeur qui tentait de lui soutirer ses BTC.

Tout ça pour dire qu’une des façons de diminuer les risques de se faire arnaquer, c’est d’être bien informé, de se tenir au courant auprès de sources fiables, mais c’est quelque chose qui doit se faire de manière active et surtout pas passive. Prendre pour acquis un fait que vous trouvez au hasard de vos lectures sur un réseau social par exemple sans aller plus loin, peut être dangereux. Beaucoup de nouveaux arrivants dans le monde des cryptos un peu trop naïfs et/ou mal informés se sont ainsi faits avoir sur Twitter notamment par l’arnaque “Giveaway”.

Pour faire l’histoire courte, les arnaqueurs créaient un faux profil ressemblant à s’y méprendre à celui d’une personnalité crypto très populaire et légitime, comme Vitalik Buterin. Le faux profil faisait ensuite une offre généreuse à la communauté crypto en reversant des cryptomonnaies “pour remercier les gens d’avoir cru en son projet”, c’est le fameux “giveaway”. La manipulation est simple: il faut envoyer à telle adresse ETH un petit montant de la crypto et en échange, le donateur va en recevoir bien plus, un joli cadeau qui bien sûr n’existe pas puisque l’arnaqueur n’est pas la personne qu’il prétend être.

Les personnes victimes de cette arnaque n’ont pas pris le temps de faire leurs propres recherches avant de donner l’argent. Une simple requête internet avec les mots “giveaway Ethereum” leur aurait permis de tomber sur plusieurs articles mentionnant cette pratique comme étant frauduleuse et leur aurait évité de se faire avoir. DYOR! Voici d’ailleurs comment éviter les crypto-arnaques sur Twitter. Cette arnaque a été si populaire que Vitalik a cru bon d’ajouter à son nom Twitter « non-giver of Ether » (non-donateur d’Ether).

Compte Twitter de Vitalik Buterin
Compte Twitter de Vitalik Buterin

Et cette recherche d’information préalable, cette nécessité intellectuelle que l’on doit s’imposer de toujours rester sur ses gardes en s’informant au maximum vaut pour tous les domaines de la cryptosphère: les échanges, les ICO, les propositions d’investissement (surtout celles qui ont l’air trop belles pour être vraies), les comptes Twitter, les groupes Telegram… Sans tomber dans une parano de tous les instants, il faut quand même faire preuve de plus de prudence que dans d’autres sphères. Encore une fois, c’est cette association jeune techno et gros cash qui fait en sorte que les arnaques sont non seulement courantes, mais aussi que les arnaqueurs sont inventifs et utiliseront toujours les derniers outils et les techniques les plus récentes pour parvenir à leurs fins. Alors gardez les deux yeux bien ouverts et DYOR!

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: