Facebook chercherait un financement externe pour sa future cryptomonnaie

Facebook chercherait un financement externe pour sa future cryptomonnaie

Un journaliste du New York Times a déclaré que Facebook pourrait être à la recherche d’un financement externe d’un milliard de dollars US pour finance

Clôture du premier Concours Numérique du Mali : Les Start-Ups Yelenkoura, Lenali et Allô Mairie remportent la mise !
Kamissa Camara
Interopérabilité : Ecobank et MFS Africa lancent lancent les transferts mobile money à l’échelle africaine

Un journaliste du New York Times a déclaré que Facebook pourrait être à la recherche d’un financement externe d’un milliard de dollars US pour financer sa prochaine cryptomonnaie et précise que le géant des médias sociaux pourrait chercher à indexer la valeur de son jeton à « un panier de devises étrangères ».

Nathaniel Popper, qui écrit régulièrement pour le journal sur des questions liées à la cryptomonnaie, a formulé les revendications dans une série de tweets.

Nathaniel Popper

@nathanielpopper

Update on Facebook’s cryptocurrency: Sources tell me that Facebook is now looking to get VC firms to invest in the Facebook cryptocurrency project we reported on earlier this year. I hear they are targeting big sums — as much as $1b.

280 people are talking about this

Facebook ne n’est pas montré disponible pour commenter cette nouvelle. Popper a affirmé avoir parlé à des “sources” sans toutefois préciser si les personnes à qui il avait parlé étaient ou non des employés de Facebook.

Il a ajouté: “Une personne à qui j’ai parlé a déclaré que Facebook envisageait d’utiliser l’argent comme garantie pour sa cryptomonnaie. Facebook a conçu le jeton pour conserver une valeur stable, indexé à un panier de devises détenues sur des comptes bancaires ».

Popper a également abordé la question la plus évidente à se poser: pourquoi Facebook, l’une des sociétés les plus riches du monde, chercherait-il un financement externe pour lancer sa cryptomonnaie?

Il a tweeté: “L’un des grands intérêts des projets blockchain est la décentralisation. Obtenir des investisseurs extérieurs pourrait aider Facebook à présenter le projet comme étant plus décentralisé et moins contrôlé par Facebook ».

Popper a écrit en février sur le projet de cryptomonnaie de Facebook, affirmant que la société avait déjà engagé le dialogue avec des exchanges cryptos sur les possibilités de lister sa cryptomonnaie. Ses dernières affirmations ont suscité une vague de questions et de spéculations au sein de la communauté crypto.

Nathaniel Popper

@nathanielpopper

One person I spoke with said that Facebook is talking about using the money as collateral for its cryptocurrency. Facebook has been designing the coin to keep a stable value, pegged to a basket of foreign currencies held in bank accounts.

Ciaran Murray@C1aranMurray

This is the bit that makes no sense. As you’ve noted, Facebook has a mountain of cash. I can only imagine them looking for outside investment in order to decentralise the supply of a native volatile blockchain asset.

See Ciaran Murray’s other Tweets

Les plateformes de médias sociaux semblent être fortement intéressées par les projets de cryptomonnaies cette année. L’équivalent russe de Facebook VKontakte (également appelé VK) semble aller de l’avant avec un projet de cryptomonnaie. Le jeton Gram de Telegram et sa nouvelle plateforme blockchain TON arrivent prochainement – et ont réussi à lever des fonds importants par le biais de deux tours de financement externe privé.

Au Japon, le géant du e-commerce Rakuten espère lancer un jeton via son application de chat Viber, tandis que les sociétés internet est-asiatiques Naver et Kakao seraient également intéressées par lancer également leur propre crypto.

Facebook a été très actif dans son expansion blockchain au cours des derniers mois. La société est cependant restée discrète sur les détails de sa stratégie.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0