Faillite pour l’exchange QuadrigaCX

Faillite pour l’exchange QuadrigaCX

Cela fait moins de trois mois que l’exchange canadien QuadrigaCX a fermé sur fond de controverse, la société gérant l’exchange ayant en effet transfér

THD : la connectivité monte en première classe
143 millions de nouveaux clients du paiement mobile en 2018 et 1,3 milliards de dollars de transactions par jour
Pour Amadou Diawara CEO Groupe Famib le numérique ouvre de multiples perspectives aux enseignants pour scénariser les séances, mobiliser différents profils d’apprentissage chez les élèves, varier les approches pédagogiques, …

Cela fait moins de trois mois que l’exchange canadien QuadrigaCX a fermé sur fond de controverse, la société gérant l’exchange ayant en effet transféré “par inadvertance” 103 bitcoins (environ 369 000 USD) de portefeuilles en ligne (hot wallets) vers des portefeuilles froids (cold wallets).

L’exchange, basé à Vancouver, est donc officiellement engagé dans une procédure de faillite. La décision a été approuvée en début de semaine par un juge de la Nouvelle-Écosse. Il y a quelques semaines, un juge de la Cour suprême avait accordé six semaines supplémentaires de protection contre ses créanciers.

C’est le cabinet Ernst and Young qui a été choisi pour superviser la faillite. Il se verra attribuer des pouvoirs d’enquête renforcés en vertu de la Loi fédérale sur la faillite et l’insolvabilité. Selon le média canadien CBC, “Quadriga Fintech Solutions Corp. a été protégé contre leurs créanciers par la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies le 5 février, mais il est rapidement devenu évident que la société ne disposait pas de véritables actifs – et que le processus de récupération des fonds manquants serait difficile”.

Cette procédure de faillite est une bonne nouvelle pour les clients lésés qui devront néanmoins attendre que toute la lumière soit faite sur cette complexe affaire. Prochaine étape: l’audience devant le tribunal le 18 avril 2019.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0