Fiabilité des pièces d’identité maliennes : La carte d’identité biométrique bientôt lancée !

Fiabilité des pièces d’identité maliennes : La carte d’identité biométrique bientôt lancée !

Les problèmes de fausses pièces d’identité connaîtront leur épilogue. Les cartes d’identité et visas biométriques seront lancés bientôt. Cette annonce

Sur Internet, la fraude à la carte bancaire se démocratise
Les offres d’infrastructures de Dell portent ses résultats annuels 2018-2019
Le Smartphone pliable de Samsung commercialisé à partir d’avril 2019

Les problèmes de fausses pièces d’identité connaîtront leur épilogue. Les cartes d’identité et visas biométriques seront lancés bientôt. Cette annonce est du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile dont le département en charge de confectionner ces pièces. L’introduction de la biométrie va mettre un terme à la facilité d’obtention des cartes d’identité maliennes par des non maliens.

Le Mali est à l’heure du numérique concernant les cartes d’identité et les visas de voyage. Ce passage mettra fin un terme au rejet des cartes consulaires par certains agents.

Cette  révolution numérique va mettre fin aux spéculations sur les cartes d’identité détenues par des non maliens. Ces derniers l’obtiennent avec des agents véreux moyennant quelques billets de banque. Cette facilité d’obtention a jeté le discrédit sur le pays. Des voyageurs ont témoigné du rejet de leurs pièces d’identité par la Police des frontières à l’aéroport ou à l’entrée du pays.

Le manque de fiabilité étant à la base de ces rejets.

Face à ces velléités, les  autorités maliennes ont pris le taureau par les cornes en annonçant la confection des cartes et visas biométriques. Une fois le passage opéré, seuls les détenteurs de numéros NINA peuvent obtenir ces pièces de voyage. Il est hors de question pour les non maliens de les obtenir, a affirmé   Salif Traoré dont le département a en charge de confectionner ces pièces de voyage.

Aux dires du Ministre, les visas seront à la fois  biométriques et électroniques. La personne désireuse peut l’obtenir étant sur place en le téléchargeant. Cette procédure réduit la distance et les frais de déplacement liés à son obtention.

La  révolution technologique s’ouvre ainsi au département de la Sécurité et de la Protection civile.  Les problèmes de rejet,  par agents de la police, des cartes d’identité consulaires connaîtront également leur épilogue. Ce qui réjouit les Maliens de la diaspora qui sont victimes de ces pratiques de leur séjour au pays. Pourquoi accepter ce double jeu concernant une même pièce délivrée par une seule autorité, s’interrogent des victimes de ces rejets. Il est incompréhensible pour les citoyens maliens que des pièces délivrées par une seule autorité face l’objet de discrimination. Crs détenteurs de cartes consulaires affirment vivre ces discriminations. Ces pratiques seront un mauvais souvenir, aux dires du Ministre de la Sécurité et de la Protection civile qui affirme mettre fin à ces pratiques deux poids, deux mesures.

L’introduction de la Biométrie dans les documents de voyage va rehausser l’image du Mali à l’extérieur. Des Représentations diplomatiques en savent beaucoup des cas de fausses identités qui les ont rendu la tâche ardue dans leur exercice de leur profession. Feu le Général Kafougouna Koné affirmait être confronté à ces cas de fausses identités lorsqu’il assurait le rôle d’ambassadeur du Mali à Pékin en Chine.

En cette année, les autorités chinoises ont appréhendé six (06) personnes non maliennes, détentrices des cartes d’identité malienne arrêtée dans une ville située à plus 600 Km de Pékin. Les autorités de cette ville sur vérification de leurs pièces ont appel à l’ambassade du Mali à Pékin. Une délégation de l’ambassade afin de tirer au clair sur cette affaire. Ces personnes qui détenaient les pièces maliennes ne parlaient aucune langue du Mali. Les interrogatoires ont révélé qu’elles ont obtenu ces cartes d’identité maliennes par truchement.  Ces cas similaires se rencontrent un peu partout à travers le monde.

Les autorités maliennes veulent mettre un terme à ces pratiques de fausses identités par la biométrie. Une initiative forte louable, juge l’ACPDM. Cette association sous la houlette de Sofa  Ibrahim Diarra veut aider le département de la Sécurité et de la Protection civile dans l’introduction de la biométrie dans les cartes d’identité et les visas. Ceux-ci ajoutés aux  passeports déjà biométriques. Le département de la Sécurité et de la Protection civile sous l’égide du Général Salif  Traoré fait d’œuvres utiles dans la protection des citoyens et leurs biens. La biométrie en est la preuve palpable de cette révolution technologique.

Ambaba DE DISSONGO

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0