ISSOUF CAMARA FAMIB TELECOM  : Informatique et télécommunications : ce qu’il faut savoir avant de postuler

ISSOUF CAMARA FAMIB TELECOM : Informatique et télécommunications : ce qu’il faut savoir avant de postuler

Après un net ralentissement, les embauches de jeunes diplômés repartent dans ces secteurs. Mais la partie n’est pas pour autant gagnée d’avance face a

Les smartphones les plus sécurisés de la planète en images
Protection des données personnelles : Les entreprises numériques maliennes s’engagent !
À Kigali, Macky Sall et Mary Teuw Niane défendent l’Université virtuelle du Sénégal

Après un net ralentissement, les embauches de jeunes diplômés repartent dans ces secteurs. Mais la partie n’est pas pour autant gagnée d’avance face aux recruteurs, qui attendent encore des candidats la marque d’une vraie détermination dans leur candidature et leur discours. Nos conseils pour être pertinent à chaque étape du processus de recrutement.Dans ce secteur, plus que dans n’importe quel autre, beaucoup de jeunes diplômés choisissent mal leur premier emploi. Ils le trouvent un peu « par hasard », en répondant à une annonce parmi tant d’autres. Pourtant, candidater par choix et par conviction, en se renseignant au préalable sur l’activité de l’entreprise, peut faire toute la différence.

Tout vient à point…

Les jeunes sont nombreux à vouloir brûler les étapes en devenant rapidement « chef de projet ». Colin Masterson, Directeur des opérations de l’entité Télécom & Media de Devoteam, vous donne au contraire ce conseil : « Armez-vous de patience ! » Pour lui, « l’avantage d’une SSII, quelle que soit sa taille, est de permettre de découvrir une variété de sociétés, d’ambiances et de postes… gage d’une évolution plus rapide. »

Se montrer disponible

L’informatique fonctionnant en continu, préparez-vous à ce que l’on vous demande d’être disponible. Il est courant pour un informaticien de devoir effectuer des astreintes, c’est-à-dire de travailler tard le soir, voire le week-end. Dans la plupart des SSII, le manque de disponibilité peut être un critère de refus de la part du recruteur, même si le candidat possède toutes les compétences requises.

Miser sur l’anglais

D’après Corinne Kien, Directeur d’Agence du Groupe HELICE, « l’anglais est souvent incontournable dans l’attribution des missions, notamment dans bon nombre de banques et groupes d’assurance travaillant à l’international. » De plus, « l’offshore continuant à se développer, les candidats doivent être capables d’échanger avec différentes nationalités. »

Multiplier les pistes de contacts des recruteurs

Les recruteurs apprécient les candidats qui postulent directement sur leur site. Cela leur facilite la traçabilité des candidatures, et cet effort prouve l’intérêt du candidat pour leur société. C’est déjà un point de gagné ! Lorsqu’une société vous plaît mais que vous ne trouvez pas d’offre qui vous corresponde, n’hésitez pas à envoyer une candidature spontanée.
Evitez les candidatures papier (sauf lorsque c’est spécifié) car, aujourd’hui, la gestion des candidatures dans ce secteur, est entièrement informatisée.

Pensez aussi aux réseaux sociaux : Viadeo, LinkedIn, Xing. Après avoir consulté la fiche des entreprises, entrez en contact avec les recruteurs pour leur présenter vos compétences et leur demander s’ils ont des postes à pourvoir.

Réagir sans attendre face à une offre intéressante

Le marché de l’informatique et des télécommunications est très dynamique. Du fait d’un fort turn-over, les SSII sont continuellement à l’affût des meilleurs profils. En conséquence, vous devez vous montrer extrêmement réactif.
A peine mettrez-vous votre CV en ligne que vous recevrez des e-mails de recruteurs. Vous devez vous adapter à cette cadence et ne pas attendre trois semaines pour répondre.

Les qualités qui font la différence pour un consultant :
– disponibilité
– adaptabilité
– autonomie
– capacité à travailler en équipe

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0