La Banque populaire de Chine émet 2,8 milliards de dollars d’obligations via la blockchain

La Banque populaire de Chine émet 2,8 milliards de dollars d’obligations via la blockchain

La Banque populaire de Chine (BPC) a émis pour quelque 2,8 milliards d'USD d'obligations financières via la blockchain pour des prêts aux petites

Maroc/Cités universitaires : le wifi partout dans un an !
Facebook a laissé Netflix et Spotify accéder à tous vos messages privés
Difficultés dans le domaine de l’entreprenariat : Diagokoum’s propose Linkedin Local Bamako pour diagnostiquer les maux

La Banque populaire de Chine (BPC) a émis pour quelque 2,8 milliards d’USD d’obligations financières via la blockchain pour des prêts aux petites entreprises en Chine.

Selon des articles des médias Xinhua et Naeil Shinmun, la banque centrale indique qu’elle a utilisé son « propre système d’émission d’obligations blockchain développé indépendamment » pour émettre les obligations le 3 décembre. La BPC a ajouté que sa plateforme était « le premier système de comptabilité du pays basé sur la technologie de la chaîne de blocs ». Xinhua indique que les obligations en question sont une « offre à taux fixe de deux ans avec un taux d’intérêt nominal final de 3,25 % ».

Au cours de la semaine dernière, la BPC a intensifié ses efforts dans le domaine de la chaîne des blocs et de la fintech. Selon le 21st Century Business Herald, la BPC a collaboré avec des organismes gouvernementaux et des organismes de réglementation pour élaborer des lignes directrices à l’intention des organismes chargés de superviser les projets pilotes liés à la fintech.

Lire aussi: L’exchange Huobi renforce ses liens avec la Chine.

Le même média rapporte que la BPC est sur le point de faire une percée dans sa volonté d’émettre des lettres de crédit numériques. Cependant, les experts de l’industrie chinoise sont divisés sur la question de savoir si le projet utilisera ou non la technologie de la chaîne de blocs.

Les tentatives antérieures de la BPC et du secteur privé d’émettre des lettres de crédit numériques ont fait appel à la technologie sous-jacente des cryptomonnaies, mais un expert cité dans le journal affirme que la dernière initiative de la BPC fera plutôt appel à d’autres solutions TI. Par ailleurs, un autre expert chinois a fait des déclarations élogieuses sur la vitesse du réseau sur lequel le prochain yuan numérique du pays va fonctionner.

Le Global Times cite Yang Wang, chercheur principal à l’Institut Fintech de l’Université de Renmin en Chine, qui affirme que le fiat numérique, appelé DC/EP, aura « une vitesse de pointe de transaction par seconde (TPS) d’environ 220 000 ».

Yang a déclaré ,

« D’un point de vue technologique, la monnaie numérique de la Chine excelle, que ce soit en ce qui concerne la sécurité ou la rapidité, ce qui signifie qu’elle surpassera ses concurrents pour l’expérience utilisateur. »

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0