Selon l’EPA, l’agence américaine de protection de l’environnement (United States Environmental Protection Agency), les datacenters démesurés qui sortent de terre partout dans le monde ont de multiples impacts négatifs sur la planète. Le premier effet le plus évident concerne la consommation d’énergie. Les datacenters pompent 3 % de la production mondiale d’électricité et consomment plus d’énergie que l’ensemble du Royaume-Uni.

Mais à cela, il faut aussi ajouter l’énorme gaspillage généré par le remplacement des serveurs. Amazon et d’autres entreprises de même envergure déploient plus d’un million de serveurs physiques par an dans le monde. Ça veut dire que les anciens serveurs sont éliminés. Ces remplacements concernent aussi toutes les entreprises qui font tourner des serveurs.