L’Armée de l’Air US injecte de la blockchain pour sécuriser ses communications

  Crédit : U.S. Air Force Dans le cadre de son programme d’innovation AFWERX, l’US Air Force a signé un contrat avec le fournisseur

Sénégal : l’ASUTIC appelle à une citoyenneté numérique responsable pour préserver la liberté d’expression en ligne en période électorale
Interviews CEO Group FAMIB
Les échanges cryptos sud-coréens pourraient devoir se battre pour survivre en 2020

 

Crédit : U.S. Air Force

Dans le cadre de son programme d’innovation AFWERX, l’US Air Force a signé un contrat avec le fournisseur d’une plateforme de sécurisation des données basée sur la blockchainFluree.

 

Dans le domaine militaire, la sécurisation des communications est critique. Pour renforcer la protection de ses échanges dans ce secteur, l’Armée de l’Air américaine va donc s’appuyer sur les technologies blockchain.

Dans le cadre du programme d’innovation technologique AFWERX, le Département US de la Défense (DoD) a sélectionné la plateforme de gestion de données de Fluree. La startup, qui avait levé 4,7 millions de dollars en juin dernier, assurera la fourniture d’une solution sécurisée au profit de l’US Air Force.

Sécuriser les communications entre l’Armée US et ses alliés

La plateforme blockchain permettra ainsi d’offrir « des communications de commande et de contrôle sécurisées à l’échelle mondiale à l’aide d’une base de données graphiques chiffrée, distribuée et soutenue par une blockchain partagée entre partenaires. »

La sécurité et l’interopérabilité étaient les deux principaux critères définis par l’Armée de l’Air pour ce projet. Fluree répondra à ces exigences en exploitant la cryptographie propre à la blockchain et grâce à des règles configurables écrites directement dans le registre distribué, permettant des communications interopérables au sein du réseau du DoD et de ses partenaires mondiaux.

La solution Fluree s’appuie sur une architecture blockchain pour la sécurité tout en prenant en charge le stockage de gros volumes de données selon les principes de données FAIR dans la base de données graphique intégrée,” détaille le co-PDG de l’éditeur, Brian Platz.

Dans le cadre de ce contrat militaire, Fluree aurait également pour mission d’identifier les besoins spécifiques des clients internes du Département de la Défense et de développer un plan pour un prototype de déploiement de sa plateforme afin d’interagir avec les systèmes existants du DoD.

D’autres usages militaires de la blockchain sont envisagés dans le monde. En Chine, par exemple, l’Armée s’intéresse à cette technologie pour mieux gérer les données de son personnel, améliorer les performances de ses missions et proposer à ses soldats un meilleur système de récompense.

En France, des explorations autour de la blockchain sont également en cours. En mai dernier, le ministère de la Défense organisait un hackathon portant sur plusieurs cas d’usage identifiés par les métiers, dont la traçabilité de l’utilisation de comptes sur des systèmes d’information.

Source: Cryptonaute.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0