Les cryptomonnaies sources de progrès pour le système financier

ShareTweet Si la future directrice du Trésor US se dit préoccupée par les usages illicites des cryptomonnaies, son analyse ne se cantonne pas

Un don symbolique de 500 Masques fait par La fondation du Groupe Famib en collaboration avec Africa Diaspora Fights Coronavirus du Mali
SOPRESCOM : Découvrez vite la sélection déstockage de SOPRESCOM et saisissez au vol les vraies bonnes affaires
Cyber sécurité : de quoi les Africains ont besoin ?

Si la future directrice du Trésor US se dit préoccupée par les usages illicites des cryptomonnaies, son analyse ne se cantonne pas à des aspects négatifs. Janet Yellen ajoute que crypto et actifs numériques pourraient améliorer l’efficacité du système financier.

Les premières déclarations de la très probable Secrétaire au Trésor Janet Yellen ne sont pas passées inaperçues dans la crypto-sphère. C’est le moins qu’on puisse dire. Et ces propos laissent craindre un durcissement de la régulation.

Lors de son audition au Sénat, Yellen estimait ainsi que les cryptomonnaies constituaient une « préoccupation croissante » aux États-Unis. Et d’épingler leur utilisation « principalement pour le financement illicite » d’activités terroristes et criminelles.

Favoriser les usages « légitimes » de la crypto

La représentante de l’administration Biden juge donc nécessaire d’examiner les moyens permettant de « réduire » les usages de la crypto dans le cadre de la lutte contre le blanchiment d’argent. Mais le point de vue de la Secrétaire au Trésor ne se cantonne pas à ces aspects.

D’après Cointelegraph, la lecture de sa déclaration écrite suggère une vision plus nuancée de la dirigeante politique à l’égard des crypto-actifs. Certes, elle préconise de lutter contre leur utilisation au profit « des activités malveillantes et illégales ».

Mais elle prévoit dans le même temps d’encourager les usages de ces actifs numériques à des fins « légitimes. » Et de poursuivre. « Je pense qu’il est important que nous considérions les avantages des cryptomonnaies et autres actifs numériques, et leur potentiel pour améliorer l’efficacité du système financier. »

Les États-Unis leaders des actifs numériques

L’enjeu est en effet concurrentiel. Il s’agit, au travers du développement de la finance numérique, d’asseoir la domination des États-Unis dans ce secteur. Janet Yellen estime que le pays se doit d’être « un leader dans les domaines des actifs numériques et des technologies financières. »

Pour y parvenir, des évolutions de la régulation devraient cependant s’imposer. La Secrétaire au Trésor annonce l’élaboration d’un cadre réglementaire pour la cryptomonnaie « et d’autres innovations des fintechs. »

Le retour de règles de KYC sur les transactions vers les wallets privés n’est donc pas à l’exclure. Pour l’heure, ce règlement est à l’arrêt pour 60 jours. Mais à l’image de la France, les États-Unis pourraient renforcer les contrôles d’identité sur les opérations en cryptomonnaie.

« Nous nous sommes battus avec acharnement et avons gagné le droit de reprendre notre souffle et de reprendre à zéro. Janet Yellen n’est pas Steve Mnuchin. Je suis optimiste », se félicitait néanmoins le directeur juridique de Compound Finance, Jake Chervinsky. Peut-être un peu tôt ?

Source: Cryptonaute.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0