Les échanges cryptos sud-coréens pourraient devoir se battre pour survivre en 2020

Un certain nombre d'échanges cryptos sud-coréens devraient enregistrer des pertes "énormes" cette année, selon un récent article. Selon le média Ne

La SFI finalise la cession de ses 14,1% de participation dans le capital d’Ecobank Transnational Incorporated
L’économie mobile en Afrique subsaharienne a généré près de 150 milliards de dollars
Ministère de l’Économie et des Finances du Mali : 9,2 milliards FCFA en faveur de l’autonomisation des femmes, des secteurs de l’électricité et de l’imagerie médicale.

Un certain nombre d’échanges cryptos sud-coréens devraient enregistrer des pertes « énormes » cette année, selon un récent article.

Selon le média Newsway, des experts de l’industrie crypto estiment que la plupart des bourses « devraient subir des pertes massives au cours de l’exercice 2019 ». L’industrie craint que personne ne soit épargné, avec des volumes de transactions en baisse dans tous les secteurs. Des pertes sont attendues tant sur les petites bourses que sur les grandes plateformes, telles que BithumbUpbitKorbit et Coinone.

Les récentes hausses de prix n’ont pas beaucoup aidé, les volumes étant restés stables malgré les mouvements positifs des prix plus tôt cette année.

Lire aussi: Un analyste informatique admet qu’il a fait chanter Apple avec du Bitcoin.

Le média cite les propos d’un employé anonyme d’un grand échange,

« Si les tendances actuelles se maintiennent, nous ne pourrons pas atteindre le second semestre de l’année prochaine. »

Et il y avait d’autres mauvaises nouvelles pour les échanges du pays, car l’Agence coréenne pour l’Internet et la sécurité (KISA), gérée par le gouvernement, prévoyait que le nombre de piratages sur les échanges nationaux cryptos augmenterait en 2020.

Récemment, Upbit a perdu 342 000 ETH (50 millions USD) suite à un piratage.

KISA affirme que ses recherches, menées en collaboration avec six fournisseurs de services de sécurité nationaux, ont révélé que les « bourses sont vulnérables au piratage » et qu’elles continueront d’être la cible d’attaques malveillantes et de hameçonnage l’an prochain.

Asia Kyungjae cite le PDG du fournisseur de sécurité Inca Internet, qui affirme que les pirates informatiques utiliseront des logiciels malveillants déguisés en applications de portefeuille et se feront passer pour des employés d’échange afin d’obtenir des clés et des mots de passe tout au long de 2020.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0