Les incubateurs sont à distinguer des accélérateurs selon le CEO du Group Famib Amadou Diawara !

Les incubateurs sont à distinguer des accélérateurs selon le CEO du Group Famib Amadou Diawara !

Un incubateur est une structure d’hébergement et d’accompagnement pour les porteurs de projets de création d’entreprises et les créateurs de start-up.

E-COMMERCE E-commerce : les prix qui se terminent par 9 sont plus efficaces que les prix ronds
Comment survivre à la journée mondiale sans téléphone portable ?
Anouar Maârouf (Tunisie) : « Le Startup Act sera opérationnel dans le courant du premier trimestre 2019 »

Un incubateur est une structure d’hébergement et d’accompagnement pour les porteurs de projets de création d’entreprises et les créateurs de start-up. L’incubateur permet d’élaborer et de développer le projet d’entreprise depuis les premières démarches jusqu’aux premiers mois de l’activité. Cette structure offre un accompagnement sous forme de formations, de conseils d’experts, de rencontres entre entrepreneurs.

Les incubateurs sont à distinguer des accélérateurs. Ceux-ci consistent en des programmes d’une durée d’environ trois mois afin de lancer sa start-up. Les accélérateurs permettent de booster le projet en proposant des formations pour apprendre à pitcher, à convaincre des investisseurs, à lever des fonds

Les incubateurs, eux, sont des programmes plus longs, pouvant aller jusqu’à trois ans, et dont l’objectif est de permettre un meilleur développement de la start-up sur du long terme.

QUEL INTÉRÊT POUR UN CRÉATEUR D’ENTREPRISE ?

Intégrer un incubateur permet d’avoir accès à un environnement privilégié : locaux à faibles coûts, services mutualisés, équipements à des tarifs compétitifs, échanges avec d’autres entrepreneurs, conférences et formations… L’incubation permet également de profiter d’un accompagnement personnalisé sur des questions juridiques et fiscales, sur les recherches de partenariats et sur les moyens de financement de son projet de start-up.

QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TYPES D’INCUBATEURS ?

On distingue deux types d’incubateurs : les incubateurs génériques et les incubateurs sectoriels.

On peut également les diviser en trois typologies :

– les incubateurs publics,

– les incubateurs corporates, 

– les incubateurs d’écoles.

1. Incubateur générique ou sectoriel ?

  • L’incubateur générique accueille les start-up selon leurs idées, leur technologie, leur équipe et leur avancement. Pour intégrer un incubateur générique, le potentiel de la start-up est analysé.
  • L’incubateur sectoriel va se baser sur les mêmes critères, mais il va y ajouter celui du secteur d’activité. En cela, il se spécialise afin d’offrir un accompagnement adapté aux start-up sélectionnées.

2. Incubateur public, d’école ou corporate ?

  • L’incubateur public est, comme son nom l’indique, ouvert à tous. Ces structures sont soit financées par l’État, soit autofinancées. Elles ne sont pas spécialement proches d’une entreprise ou d’une formation, mais proposent une vision transversale.
  • L’incubateur d’école est quant à lui rattaché à un établissement d’enseignement supérieur. Il est destiné aux jeunes diplômés et étudiants ayant un projet de création d’entreprise. Les incubateurs d’école mettent à leur disposition des locaux, des moyens techniques ainsi que leurs réseaux afin de permettre aux porteurs de projet de réussir.
  • Enfin, l’incubateur corporate est soutenu par une société qui choisira des start-up naviguant dans la même sphère d’activité qu’eux. Ceci afin de mettre en place des synergies entre la société et les jeunes entreprises et de combler un manque en matière d’innovation ou de digital.
  • COMMENT CHOISIR SON INCUBATEUR ?

    Différents critères sont à prendre en considération au moment de choisir un incubateur :

    1. Choisir un incubateur selon la nature du projet

    Selon la nature de votre projet, il est préférable de se tourner vers l’incubateur adéquat. Même si tous offrent un service d’accompagnement et de conseils, certains incubateurs sont spécialisés alors que d’autres accueillent tous les types de projets. Certains incubateurs sont spécialisés sur le domaine technologique, d’autres sont focalisées sur l’économie, la biologie ou les nouvelles technologies.

    Il est important de bien se renseigner sur l’accompagnement proposé par l’incubateur avant de faire son choix, car chacun dispose de moyens matériels, financiers et humains différents.

    2. Choisir un incubateur selon les critères d’admission

    Avant de poser sa candidature d’admission à un incubateur, il est primordial de vérifier que votre projet respecte bien les critères d’admission, au risque d’être recalé par le comité de sélection majoritairement composé d’entrepreneurs, de banquiers ou encore de business angels. Les critères portent sur :

    • Le secteur d’activité
    • Le porteur du projet et son parcours, notamment pour intégrer un incubateur d’école
    • L’avancée du projet (le business plan, dont certaines étapes sont essentielles avant de se lancer, …)
    • Le soutien d’autres structures

    Si vous êtes une femme, sachez qu’il existe des incubateurs réservés aux femmes créatrices d’entreprise.

    3. Choisir un incubateur selon l’accompagnement désiré

    Parce que chaque incubateur propose des accompagnements différents, il est vivement recommandé au start-uper de se renseigner en amont. Les quelques questions à se poser concernent :

    • La durée d’accompagnement offerte par l’incubateur par rapport à l’échéance du projet
    • L’investissement proposé par l’incubateur : plein ou partiel ?
    • Les besoins logistiques du créateur d’entreprise comme la mise à disposition d’un bureau, de matériels…
    • Les conseils et formations attendus

    4. Choisir un incubateur selon son ressenti

    Loin d’être un détail, il est important de se sentir bien au sein de son incubateur. Aussi n’hésitez pas à en visiter plusieurs et à observer leurs caractéristiques, comme les rapports entre les créateurs de projet (conseils, soutien…), l’animation des lieux, l’offre proposée pour échanger et décompresser (salle de repos, salle de sport…).

    COMBIEN COÛTE UN INCUBATEUR ?

    Intégrer un incubateur n’est généralement pas gratuit, même si certaines structures peuvent proposer la gratuité en échange d’une prise de participation minoritaire. Les tarifs sont souvent préférentiels pour faciliter le développement des jeunes entreprises. Ils varient de 150 à 500 euros par mois en moyenne, selon la prestation et l’accompagnement. La localisation (ville ou campagne) de l’incubateur rentre également en ligne de compte.

    COMMENT ÊTRE SÉLECTIONNÉ PAR UN INCUBATEUR ?

    L’entrée au sein d’un incubateur est sélective. Le choix se fait tout d’abord selon deux critères :

    • La nature du projet
    • Le potentiel de développement

    Sera ensuite déterminante dans la sélection la clarté de votre présentation et de votre pitch. Il faut garder en tête que vous devez faire comprendre clairement et avec enthousiasme en quoi consiste votre projet et comment vous souhaitez être accompagné dans son développement. Il est recommandé d’éviter l’usage de termes trop techniques au risque de perdre son auditoire. Enfin, plus le porteur de projet postule en ayant déjà développé un réseau de contacts et de prospects, plus il a de chances d’intégrer l’incubateur.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0