Dell a clôturé son année fiscale en beauté le 1er février dernier. Son rapport annuel récemment publié, fait apparaître un chiffre d’affaires annuel de 90,6 Md$ (GAAP), en hausse de 15 % par rapport à l’exercice précédent. Pour le compte du quatrième trimestre, le fabricant annonce 23,8 Md$ de revenus, soit 9 % de plus qu’un an plus tôt.

Au niveau du résultats opérationnel, Dell a conclu le trimestre sur 331 M$ de bénéfices, alors qu’il avait subi 69 M$ de pertes à la même période l’an passé. Les pertes opérationnelles ont atteint néanmoins 191 M$ sur l’ensemble de l’exercice, mais ce chiffre est à relativiser puisque le résultat d’exploitation était dans le rouge de 2,-4 milliards lors de l’exercice 2017-2018.

Dell tire la plus grosse partie de ses revenus de sa division dédiée aux infrastructures (ISG). Elle affiche un résultat opérationnel annuel de 4,2 Mds $ et représente 46 % des facturations totales du fabricant. Cette part était de 39 % lors de l’exercice précédent. Le second pilier de l’activité de Dell est celui des solutions client (CSG). Il représente 21 % des revenus opérationnels annuels, avec un résultat d’1,9 Md$. Enfin, VMware génère pour sa maison-mère près de 3 Mds $, soit 33% de son résultat d’exploitation.