LES PAYS OUEST-AFRICAINS ENGAGÉS À POURSUIVRE LE PROCESSUS D’ADOPTION D’UNE MONNAIE UNIQUE

LES PAYS OUEST-AFRICAINS ENGAGÉS À POURSUIVRE LE PROCESSUS D’ADOPTION D’UNE MONNAIE UNIQUE

l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont engagés vendredi à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de converg

Thierry Zomahoun : « Les jeunes africains veulent être à la fois scientifique et entrepreneur »
Des pirates informatiques volent 32 millions USD en crypto à BITpoint Japan
Développement numérique et appuis aux start-ups maliennes : Mali Start-Up ouvre le Premier Camp Numérique de formation

l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) se sont engagés vendredi à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence pour l’adoption d’une monnaie unique en 2020 dans la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Le communiqué final de la 21e session de la conférence des chefs d’Etat de l’UEMOA tenue à Abidjan réaffirme ainsi “l’approche graduelle pour la mise en œuvre de la monnaie unique privilégiant le démarrage en 2020 avec les pays qui respectent les critères de convergence tandis que les autres pourront se joindre ultérieurement”.

Lors du dernier sommet de la CEDEAO fin juin à Abuja (Nigeria), les chefs d’Etat ont convenu de dénommer “eco” la future monnaie unique ouest-africaine.

La CEDEAO compte 15 Etats membres, dont sept ont une monnaie nationale et huit autres, à savoir les membres de l’UEMOA, utilisent le franc CFA.

Tout en saluant les progrès réalisés, la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement a exhorté les pays de l’UEMOA à poursuivre les réformes en vue de respecter les critères de convergence pour l’adoption de l’eco et a mandaté le président ivoirien Alassane Ouattara pour poursuivre le processus devant conduire les pays à la monnaie unique.

Lors de la cérémonie de clôture, M. Ouattara a rappelé les performances économiques “remarquables” enregistrées par l’UEMOA avec un taux de croissance de 6,6% en 2018 et exhorté les Etats membres à respecter l’ensemble des critères de convergence afin d’approfondir le processus d’intégration régionale et de rendre la croissance économique encore plus inclusive.

Il a en outre souligné “la nécessité de l’ambition et du courage d’aller toujours plus loin, notamment en œuvrant à la réalisation effective d’un marché commun ouvert et concurrentiel”.

Le président ivoirien a salué l’engagement de ses pairs à apporter des réponses collectives et durables aux questions sécuritaires, économiques, d’intégration régionale et de fonctionnement des institutions en vue d’assurer le bien-être des populations.

Il s’est réjoui particulièrement de l’engagement des chefs d’Etat et de gouvernement à “renforcer la solidarité entre les Etats et à accroître la coopération sécuritaire face aux groupes terroristes qui n’ont d’autre but que de semer la peur et la psychose”.

Source: Xinhua

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: