Mali Développement et Vulgarisation Numérique au Mali : Le Ministre Touré relève le défi !

Mali Développement et Vulgarisation Numérique au Mali : Le Ministre Touré relève le défi !

SOURCE: L’année 2018 a été plutôt bien remplie pour le jeune Ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Arouna Modibo Touré. Lancemen

Quand l’IA colonise massivement les baies de stockage
Prime exceptionnelle de Macron : Apple refuse de se plier à la mesure
Airtel Congo lance la 4G

SOURCE:

L’année 2018 a été plutôt bien remplie pour le jeune Ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Arouna Modibo Touré. Lancement des réseaux 4G de Orange Mali et de Malitel, opérationnalisation du 3ème opérateur de téléphonie mobile, Télécel, mise en place, et cela en dépit d’une année électorale chargée, d’environ une douzaine de centres d’accès universel de l’AGEFAU sur les 67 prévus, etc. Achevée au pas de charge, 2018 offre un bilan flatteur des progrès accomplis au Mali dans le domaine des TIC grâce à l’entregent du patron du département de la Communication et de l’Economie Numérique. 

En démarrant la nouvelle année par le lancement officiel de la première action d’accès universel au code pour le développement des compétences numériques, le jeudi 3 janvier dernier, dans l’amphithéâtre II de l’ISA, le Ministre Touré poursuit une lancée qui a vu clore 2018 sur d’importantes réalisations et actions d’envergure. Celles-ci ont été toutes inscrites dans l’engagement de ce jeune expert-comptable pour parvenir à réduire notablement le déficit numérique important du Mali, en matière de vulgarisation et d’appropriation des outils et services des nouvelles technologies de la communication.

Depuis sa nomination à la tête du ministère de l’Economie numérique et de la Communication à nos jours, Arouna Modibo Touré a fait face à d’importants challenges, dont il a réussi plusieurs, à travers d’importantes réalisations à son actif.

Il faut rendre à César ce qui est à César, dit l’adage : c’est le ministre Arouna Modibo Touré qui, en 2016, a permis de rendre opérationnelle l’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU), en ressuscitant ce vieux projet en sommeil depuis 2003. Ce qui a permis de lancer la dynamique de réalisation des centres d’accès universel, en favorisant considérablement le rapprochement des populations défavorisées des multiples avantages des services numériques. Les «centres d’accès dit de proximité multi-service et de pôle de développement numérique contribueront à vulgariser l’outil numérique au niveau de nos collectivités territoriales», assure le Ministre Touré.

Dans ce registre, il faut rappeler la signature, par le ministre de l’Economie numérique et de la Communication, du protocole financier entre le gouvernement du Mali et la France pour le déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT) au Mali. Cet important accord permet au Mali de passer de l’analogique au numérique, offrant ainsi de nombreux avantages comme la multiplication des capacités de diffusion de contenus et de programmes. Déjà, le processus est engagé car l’accord technique aussi a été signé entre le groupement Thomson et la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD). Au passage, le Ministre a engrangé un jackpot de 44,8 millions d’euros, soit environ 29,4 milliards de francs CFA, coût estimé pour migrer vers la Télévision numérique terrestre (TNT) dans un délai de 15 mois

A l’actif du bilan de l’année écoulée du chef du département, il faut le salon dédié aux startups s’inscrit également dans une dynamique de promotion et d’attrait des jeunes talents en sommeil vers les énormes potentialités de la nouvelle économie, en pleine expansion, un domaine dans lequel le Mali était jusque-là à la traîne.

Le fossé numérique est déjà important pour les pays comme le Mali et à l’intérieur, la fracture numérique est accentuée par le clivage entre les cités urbaines et le milieu rural, de même qu’entre Bamako et le reste du pays. C’est pourquoi, «il faut impérativement agir pour le réduire de façon significative», explique le ministre Touré qui est convaincu que «L’Etat, avec des moyens du bord, s’inscrit dans une dynamique d’apporter des réponses pertinentes et appropriées aux difficultés».

De fait, le Ministre Touré est convaincu que la réduction de la fracture numérique contribuera de façon significative à celle de la fracture sociale, notamment par la création de nouveaux métiers dans le domaine du numérique et l’amélioration significative des prestations dans divers domaines des services, voire davantage.

Autre chantier non moins important inscrit à l’agenda du Ministre Touré, les coûts onéreux des outils numériques. Le ministre Arouna Modibo Touré s’est donc engagé à réduire de façon significative les effets des coûts prohibitifs des investissements dans le domaine des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication, dans le souci de les rendre abordables pour une disposition des couches défavorisées et assurer ainsi la couverture des zones défavorisées du Mali.

Seulement 56% du territoire national bénéficie de la desserte téléphonique pour encore 78,11% de la population, explique-t-on au département de la Communication. Il est vrai que les trois opérateurs de téléphonie mobile sont engagés dans une saine émulation pour étendre et étoffer leurs réseaux aux différentes localités du pays. Toutefois, le ministre Touré juge insatisfaisante la couverture actuelle du territoire national limitant de facto la généralisation de l’usage de l’Internet, du fait des multiples contraintes, à la fois endogènes et exogènes relatifs à l’acquisition des équipements, le coût toujours élevé de communication, conjugué au faible niveau d’alphabétisation.

En dépit de tous ces obstacles, Arouna Modibo Touré est plus que jamais déterminé à relever ces challenges et à cet effet pour lui, «l’année 2019 s’inscrit sous l’angle du changement, de la rigueur et surtout de la loyauté», comme il l’a assuré, en guise de rentrée, au personnel de son département lors des traditionnels échanges de vœux.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0