Mali : Dr Hamadoun Touré nommé ministre de l’économie numérique

Mali : Dr Hamadoun Touré nommé ministre de l’économie numérique

  Dr. Hamadoun Touré à la Tribune des Assises de la Transformation digitale en Afrique, édition 2017 à Bercy. (Archive CIO Mag) (CIO Mag) –

Serge Patrick Séry : « Africa Telecom People est un salon utile, ce n’est pas du folklore »
Le géant japonais Rakuten débarque dans le trading de cryptomonnaies
La Borne kingui du Groupe Famib :Une conception Malienne

 

Dr. Hamadoun Touré à la Tribune des Assises de la Transformation digitale en Afrique, édition 2017 à Bercy. (Archive CIO Mag)

(CIO Mag) – Dr. Hamadoun Touré, l’ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications, a été nommé ministre de la Communication et de l’Economie numérique dans le gouvernement de la Transition malienne rendu public lundi 5 octobre. Il succède à Kamissa Camara, ministre de l’Economie numérique et de la Prospective dans le gouvernement Boubou Cissé I (5 mai 2019 – 27 juillet 2020). Composée de six membres, l’équipe qui a pris fonction par la suite, dans un contexte explosif soldé par le coup d’Etat du 18 août, n’avait pas nommé de ministre à l’économie numérique.

Fondateur de l’Alliance Smart Africa qu’il a dirigée entre 2015 et 2017, Hamadoun Touré est titulaire d’un doctorat de l’Université d’électronique, de télécommunication et d’informatique de Moscou. Nommé à plusieurs postes de responsabilité, le Malien a su, au fil du temps, trouver sa place dans la sphère mondiale des télécommunications. Durant ses deux mandats successifs de 4 ans à la tête de l’UIT, il a travaillé à l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement en exploitant le potentiel du numérique.

Hamadoun Touré a acquis une solide expérience sur la scène internationale. Dans son pays, le président de l’Alliance Kayira sera attendu sur de nombreux chantiers. Comme le déploiement d’infrastructures de télécommunication ou la numérisation d’activités modernisatrices et créatrices d’emploi, afin d’améliorer la contribution des TIC dans le PIB. Estimée à plus de 7 %, sa part reste encore inexploitée au Mali.

Source: cio-mag.com

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0