Mali : lancement du Cluster Digital Africa et du réseau Kingui social

(CIO Mag) – Le CIRTIC, Centre d’innovation, de recherche technologique et d’industrie créative du Groupe Famib basé au Mali, a servi de cadre mar

ERP médical et de santé: produits et acteur majeur au Mali (ERP Kingui Medical du Group Famib )
La Chine, reine du monde de la télémédecine
La transformation digitale de l’administration béninoise au cœur d’un conclave entre informaticiens à Cotonou

(CIO Mag) – Le CIRTIC, Centre d’innovation, de recherche technologique et d’industrie créative du Groupe Famib basé au Mali, a servi de cadre mardi 29 décembre à la cérémonie de lancement virtuelle et en présentiel du Cluster Digital Africa (CDA) et du réseau social en ligne « Kingui social ».

Kinguicall

« Vous pouvez imaginer ma fierté de voir ces innovations à ce niveau-là en train d’être mises en place ici au Mali (…) J’ai toujours eu confiance en cette jeune malienne, en votre pouvoir d’innovation, je viens ici pour réaffirmer mon engagement à vous accompagner », a déclaré le ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Dr Hamadoun Touré, parrain de la cérémonie relayée en direct sur « Kinguicall ». Démontrant par ce biais l’opportunité de créer et gérer des événements connectés via le réseau Kingui Social, ou de réaliser des vidéoconférences avec un nombre illimité de participants.

Sans compter les nombreuses possibilités offertes par cette plateforme 100 % malienne. Comme se connecter entre amis, collègues, avec la famille ou des recruteurs. En plus, Kingui social permet le partage de photos, vidéos, les études et les achats.

« Je serai votre ambassadeur auprès du gouvernement malien. Mon département va être un de vos premiers utilisateurs, parce que le système que vous mettez en place n’a aucun complexe devant d’autres systèmes », a promis le ministre malien.

Visite des locaux du CIRTIC qui abrite le réseau Kingui social.

L’ancien secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications s’est également réjoui de la mise en place du Cluster Digital Africa. Sur fond de partenariats et de conventions, cette initiative nourrit une grande ambition : celle de fédérer les acteurs de l’écosystème de l’économie, de l’innovation en Afrique et dans le monde en partenariat avec le Cluster Digital 113 – cluster des entreprises du numérique en Occitanie, région de France. En ligne de mire : le développement technologique, commercial et financier de l’Afrique ainsi qu’une réflexion poussée sur des idées novatrices et projets collaboratifs.

« Le Cluster Digital Africa assure la promotion et la prescription du offshoring des entreprises membres auprès des clusters internationaux », a explicité le président du CDA et fondateur de Kingui Social, Amadou Diawara.

Selon lui, il est prévu la signature de plusieurs conventions de partenariats entre le CDA et des clusters internationaux et d’autres organisations.

La vitalité du numérique au service de la main d’œuvre

« C’est grâce à ce genre d’initiatives que nous arriverons beaucoup plus à concrétiser les partenariats extérieurs. Grace à ces initiatives il y aura des investissements extérieurs qui seront apportés (…) Cela va valoriser la main d’œuvre extérieure, la création d’emploi ; créer un pont de partenariats privés entre le continent africain et l’extérieur », a renchéri Patrick Givanovitch, président de l’entreprise Africanza.

Puis d’ajouter : « Nous allons montrer que la vitalité du numérique permet à la jeunesse africaine de créer de l’emploi. »

Membre du CDA, le consul honoraire du Mali à Toulouse dans la région française des Midi-Pyrénées, Karim Rahhaoui a insisté sur l’internationalisation du Cluster, une dimension nécessaire à son développement.

« Vous avez pu voir que nous avons des représentations sur le vieux continent, mais aussi aux Etats-Unis et en Afrique », a-t-il dit, militant pour « un développement international mesuré et réfléchi ».

Source: Cio-mag.com

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0