Maroc Télécom : l’Etat cède 8% de ses parts

Maroc Télécom : l’Etat cède 8% de ses parts

Le Royaume chérifien a l’intention de céder 8% des parts qu’il détient dans le capital de Maroc Télécom. Publiée sous forme de communiqué relayé par T

Innovation : L’édition 2019 de la « BRVM Fintech Innovation Challenge » est lancée
Vient de paraître : « L’Economie Numérique et Gouvernance », de Claude-aimé MOTONGANE
Comment relever les défis de la transformation numérique ?

Le Royaume chérifien a l’intention de céder 8% des parts qu’il détient dans le capital de Maroc Télécom. Publiée sous forme de communiqué relayé par Telquel.ma, l’annonce de cession est prévue dans le projet de loi de finances 2019, et vise à remettre à flot les finances de l’Etat.

Société anonyme indépendante appartenant à 100 % à l’État marocain à sa création en 1999, Maroc Télécom a été partiellement privatisée à partir de 2001. En 2016, son chiffre d’affaires a été estimé à 3,5 milliards US$. Aujourd’hui, l’opérateur historique au 60 millions d’abonnés en Afrique, pèse 12 millions d’euros à la bourse de Casablanca.

La cession d’une part maximale de 8% du capital de Maroc Télécom, « à travers des cessions de blocs d’actions et d’une offre publique de vente », devrait permettre de sauver l’Etat de difficultés financières, en fournissant des fonds pour faire face à la dette publique estimée à 68% du PIB.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0