Paiement immédiat de 100 milliards de FCFA de dette intérieure du Mali : Effets d’annonces ou réalité ?

Paiement immédiat de 100 milliards de FCFA de dette intérieure du Mali : Effets d’annonces ou réalité ?

L’information circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, selon laquelle, le gouvernement décide de payer 103 milliards de FCFA aux opérate

Web Marketing: Trois(3) outils à maîtriser pour réussir sa campagne LINKEDIN ADS en Afrique
IBK_a procédé, ce matin, au lancement offîciel de la première édition du #SALEP. Cinq jours durant au #CICB, les porteurs de projets côtoieront les animateurs des dispositifs d’appui conseils et bénéficieront de conseils d’experts.
Le Tchad reçoit 18 milliards 961 millions de FCFA pour la fibre optique

L’information circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux, selon laquelle, le gouvernement décide de payer 103 milliards de FCFA aux opérateurs économiques au titre de la dette intérieure. Le gouvernement aurait commencé l’apurement de la dette intérieure dans les jours à venir, afin de relancer l’activité économique, selon certains ; mais le paiement de seulement une « partie de la dette intérieure de 2018 », selon d’autres. Vrai ou faux ? L’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali, approchée par l’hebdomadaire Les Secrets Bancaires, affirme n’avoir ni entendu ni senti aucun paiement. Au ministère de l’Economie et des Finances où nous sommes rendus, le montant des 103 milliards de CFCA, qui est avancé ça et là, n’a pu être ni confirmé ni infirmé, mais l’opération de paiement semble être une réalité.

L’équation du paiement de la dette intérieure est un sujet qui retient l’attention de toute la population, car un vrai baromètre et le thermomètre de la tension financière du pays. Il touche à la fois les opérateurs économiques, les couches socioprofessionnelles et les ménages, qui ne respirent bien que si l’économie se porte bien, non pas seulement au niveau macro, mais aussi au niveau micro, de la circulation des biens et services dans le pays. Ainsi, le sujet fait couler beaucoup d’encre et de salive. La dette intérieure n’a-t-elle pas été l’objet d’interpellation du ministre de l’Economie et des Finances par les députés à l’Assemblée nationale ? Apparemment le sujet n’est pas prêt à tarir.

Les fournisseurs (opérateurs économiques) et l’Etat sont des partenaires mais qui n’arrivent toujours pas à accorder leurs violons. Par le passé, il y a eu des incompréhensions entre créanciers (Fournisseurs) et débiteur (l’Etat). Est-ce d’autres soubresauts qui se pointent à l’horizon ?

Selon, plusieurs sources, l’Etat malien a ordonné le paiement des opérateurs économiques. « Le gouvernement a commencé l’apurement de la dette intérieure depuis quelques jours. Les paiements ont déjà commencé et il est attendu le payement de près de 103 milliards de CFA dans les jours à venir pour apurer et relancer l’activité économique », précise un journal de la place. Pour en savoir d’avantage, l’hebdomadaire ‘’Les Secrets Bancaires’’ s’est rendu, le jeudi 25 juillet 2019 au ministère de l’Economie et des Finances dont le patron est le Premier ministre en l’occurrence, Dr Boubou CISSE (primature sise à la cité administrative de Bamako). Ici, les responsables rencontrés nous affirment que le paiement d’une « partie de la dette intérieure de 2018 » est en cours. A les en croire, le gouvernement entend payer les dettes des fournisseurs. Le montant des 103 milliards de CFCA qui circule dans les coulisses n’a pu être ni confirmé ni infirmé au niveau du département. Du coté de l’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali, certains pensent le contraire et le disent à demi-mot. « On n’a pas senti le paiement des dettes », dit-on. Contacté par Les Secrets Bancaires, le vendredi 26 juillet 2019, la présidente de l’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali, Mme Oumou N’DIAYE a précisé qu’elle n’avait pas été informée au départ, par les autorités maliennes. « Mais, quand j’ai demandé au ministère de l’Economie et des Finances, j’ai appris qu’on a amené plus de 200 milliards de FCFA et Boubou [ministre de l’Economie et des Finances, Dr Boubou CISSE, Premier ministre, chef du gouvernement] a débloqué 100 milliards 500 millions de FCFA pour le paiement des dettes de 2018. Mais, je me dis qu’il ya des dettes de 2017 aussi. Pourquoi ne pas commencer par les dettes de 2017 ? C’est ainsi que j’ai appris au ministère que l’opération concerne 2017 et 2018. J’apprécie bien cette démarche et la salue», a déclaré la présidente de l’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali, Mme Oumou N’DIAYE.

Selon elle, de 2017 à 2018, il y avait plus de 300 milliards de FCFA de dette, avant de confirmer que sur ce montant, ce qui a été payé est important. Le reste, dit-elle, ne dépasse pas 80 milliards de FCFA. « Dr Boubou CISSE doit avoir débloqué 100 milliards 500 millions de FCFA pour les dettes, si mes informations sont bonnes. Je pense que cela doit pouvoir payer l’ensemble des dettes », pense-t-elle. « Avec Boubou CISSE, les dettes de certains fournisseurs ont été payées. Il avait refusé de payer à un moment donné. Si c’est ensuite lui-même qui consent à payer, je n’ai rien à dire, que le saluer sincèrement et le remercier. Ce qu’on demande à Boubou, c’est de faire tout pour payer les dettes », a souhaité Mme Oumou N’DIAYE. Elle reconnait cependant que certains dossiers de dettes n’étaient pas correctes, mais pas tous. L’Association des fournisseurs et opérateurs du Mali entend se concerter et discuter dans les jours à venir, afin de mettre les points sur les ‘’i’’ à propos de cette histoire de dette intérieure. Affaire à suivre !

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0