Patrice Talon : « Notre détermination à réussir nous oblige à accentuer la dématérialisation »

Patrice Talon : « Notre détermination à réussir nous oblige à accentuer la dématérialisation »

Dans son discours sur l’état de la Nation le 27 décembre 2018 en face des députés de la nation à Porto-Novo, le président de la République du Bénin, P

Stimuler la collaboration entre les équipes réseau et sécurité
I’M OK, le service d’intelligence artificielle qui met fin aux « coups de feu » et aux files d’attente
TIC : une entreprise marocaine primée à trois reprises par Cisco

Dans son discours sur l’état de la Nation le 27 décembre 2018 en face des députés de la nation à Porto-Novo, le président de la République du Bénin, Patrice Talon, a salué les efforts du pays dans la dématérialisation des services publics. « Les agents de l’Etat apprécient déjà hautement de pouvoir consulter leur situation administrative, de suivre leur carrière sans avoir à se déplacer. On peut désormais donc, depuis n’importe quel endroit du pays, suivre le déroulement de sa carrière via une plateforme dédiée », se réjouit Patrice Talon.

Mais, tout n’est pas encore parfait et le président promet d’accentuer les efforts dans ce domaine. « Notre détermination à réussir nous oblige davantage à accentuer notre marche vers la dématérialisation de l’administration publique pour l’arrimer au train de la modernité et favoriser des performances plus efficientes au profit de ses usagers », a promis le président aux représentants de la Nation.

Pour parvenir à cette dématérialisation et cette digitalisation totale de l’administration publique, Patrice Talon a brossé un bref récapitulatif des actions déjà menées pour parvenir à son objectif. Parmi ces actions, le président cite la poursuite tout au long de l’année 2018 des travaux de la phase 2 du projet de déploiement de la fibre optique afin de rapprocher des populations avec une meilleure offre d’internet haut débit.

« On retiendra aussi que la Télévision Numérique Terrestre (TNT) est aujourd’hui une réalité car, quatre sites entièrement achevés permettent déjà à quelques-uns d’en bénéficier en attendant sa généralisation. Enfin, le projet d’administration intelligente (SMART GOUV) se déploie progressivement, soutenu par les différentes agences dédiées au développement du numérique », précise le président Patrice Talon qui ne manque pas de souligner avec insistance que cette politique de dématérialisation et de digitalisation est elle-même portée par son ambition dans le domaine de l’économie numérique. Ambitions présentée dans son PAG dont l’axe principal est de faire du Bénin le hub technologique de référence de l’Afrique de l’Ouest.

Deux agences pour le numérique

Au Bénin, depuis le 08 novembre 2017, il existe deux entités en charge du numérique : L’Agence pour le développement du numérique (ADN) et l’Agence des services et des systèmes d’information (ASSI). Il y a un an, sur Digital Business Africa (TIC Mag), Serge Adjovi, le directeur de l’ADN expliquait les rôles des deux agences.

« Il y a un an est né le Conseil du numérique, une entité présidée par le chef de l’Etat. Ce Conseil du numérique réunit un certain nombre de personnalités béninoises, mais aussi étrangères autour du Chef de l’Etat. Ils discutent d’un certain nombre de sujet qui permet l’orientation et la décision du Chef de l’Etat sur des orientations en matière de développement du numérique et en matière d’orientation stratégique pour le développement du numérique dans le pays. Ce Conseil du numérique s’est doté d’une Unité d’exécution qui s’appelle l’Unité d’exécution du Conseil du numérique dont je suis le directeur. C’est cette Unité d’exécution qui existe déjà depuis 18 mois qui est transformé en Agence pour le développement du numérique (ADN). L’Unité d’exécution était une Unité rattachée à la Présidence de la République. Aujourd’hui, l’Agence a son autonomie de gestion et est naturellement toujours sous tutelle de la Présidence de la République.

Ce qui change c’est qu’en même temps que l’ADN est créée, une autre agence qui existait, l’Agence béninoise des TIC (Abetic) voit ses missions renforcées et devient l’Agence des services et systèmes d’informations (ASSI). Cette agence aux côtés de l’ADN est plus particulièrement chargée de veiller à l’exécution de la stratégie en ce qui concerne la gestion des données. En particulier, de tout ce qui concerne la mise en place des services de l’administration, d’un portail pour les e-services vers les citoyens et les e-services vers les entreprises », précisait alors Serge Adjovi.

Par Digital Business Africa

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: