Selon une récente étude réalisée par eMarketer, le nombre d’internautes qui regardent des vidéos sur le web ne cesse d’augmenter. Les prévisions pour 2023 annoncent 3,48 milliards de « viewers » (personnes regardant des vidéos sur le web).

Plus de 3 milliards de « viewers » à travers le monde

Entre 2019 et 2020, le nombre de personnes regardant des vidéos sur Internet a considérablement augmenté. Les chiffres rapportés par eMarketer montrent une évolution de 11,6%. De 2,78 milliards de personnes regardant des vidéos sur le web en 2019, nous sommes passés à 3,1 milliards en 2020. Une forte augmentation qui s’explique notamment par les confinements à répétition à travers le monde en raison de la pandémie de Covid-19.

Au fil des années, cette croissance devrait ralentir. En effet, les prévisions annoncent une augmentation de 5% entre 2020 et 2021, de 3,6% entre 2021 et 2022 et enfin de 3,1% entre 2022 et 2023. Ces chiffres sont astronomiques. Cela signifie que 75% des internautes regardent des vidéos sur Internet et que 40% de la population mondiale regarde désormais des vidéos en streaming ou des vidéos hébergées sur le web au moins une fois par mois.

Évolution de la consommation des vidéos sur le web à travers le monde

Évolution de la consommation des vidéos sur le web à travers le monde. Image : eMarketer

Les usages de la consommation de la vidéo évoluent

C’est en Chine que la part de « viewers » est la plus importante. En effet, la forte adoption des réseaux sociaux spécialisés dans la vidéo (comme Douyin) et la popularité du live streaming, font des habitants de ce pays les plus grands amateurs de vidéos en ligne. Qui dit consommation de vidéos en ligne, ne dit pas forcément consommation sur ordinateur. Non, 73% du visionnage à travers le monde se fait sur un écran de TV.

En quelques années, notre consommation de la vidéo a totalement changé. L’accélération d’Internet et l’arrivée de géants comme Amazon, Apple ou Google a transformé notre manière de consommer les contenus. Par exemple, pour la première fois cette année, on ne regarde plus la Ligue 1 Uber Eats à la télévision, mais bien sûr Internet depuis la plateforme Amazon Prime Video du géant américain. Un véritable tremblement de terre pour le monde du football français.

Les analystes estiment que nous atteindrons 3,64 milliards de « viewers » en 2025. Quand on parle de vidéos en ligne, il n’est pas forcément question de divertissement. Il existe même des plateformes de streaming pour les entreprises. C’est précisément l’offre que propose Salesforce avec sa plateforme Salesforce+. L’objectif est toujours le même pour Salesforce : attirer plus de prospects à l’aide d’un contenu qui a le vent en poupe.

Source: Siecledigital.fr