Ripple et Ether seraient en violation de la loi selon un expert

Ripple et Ether seraient en violation de la loi selon un expert

Gary Gensler, d’abord un partenaire dans une banque d’investissement de Goldman Sachs, puis un régulateur financier sous l’administration d’Obama, et

Mali : Economie numérique : LE MINISTRE TOURÉ À MARSEILLE POUR BOOSTER LES START-UP MALIENNES
Le « double jeu » de Google sur les bases de données
Cyberattaque en Allemagne : le hacker vivait chez ses parents

Gary Gensler, d’abord un partenaire dans une banque d’investissement de Goldman Sachs, puis un régulateur financier sous l’administration d’Obama, et enfin le chef des finances de la campagne présidentielle de Hillary Clinton en 2016, affirme que certaines cryptomonnaies telles que Ether ou Ripple s’apparenteraient à des valeurs mobilières non-enregistrées, ce qui serait en violation de la loi actuelle. D’autre part, les porte-paroles des deux cryptomonnaies en question insistent sur le fait qu’elles ne doivent pas être considérées comme de tels titres.

Dans une interview avec The New York Times, Gensler explique : « Il y a de solides arguments pour ces deux cryptomonnaies, particulièrement pour Ripple, sur le fait qu’elles soient considérées comme des titres non conformes ». Toutefois, selon lui, Bitcoin et d’autres cryptomonnaies telles que Litecoin et Monero, resteraient exemptées des réglementations sur les valeurs mobilières grâce à la manière dont elles sont décentralisées, ce qui n’est pas aussi clair dans le cas de Ether et Ripple.

« 2018 sera une année particulièrement intéressante », dit Gensler. « Plus de 1 000 offres initiales d’actifs cryptographiques (ICO’s) ont été émises, et plus de 100 échanges qui proposent ces offres vont devoir commencer à comprendre comment se conformer aux réglementations américaines sur les valeurs mobilières ». Les récentes répressions imposées par la Commission américaine des titres et de la bourse (SEC) envers des ICO’s en non-conformité avec la loi démontrent que ce processus est déjà enclenché.

Bien que la plupart des expérimentations avec la technologie blockchain en soient toujours à leurs premiers stades, Gensler affirme qu’il est déjà convaincu que les blockchains pourraient remplacer plusieurs intermédiaires de l’industrie des secteurs financiers. À cause de son expérience, ses mots pèsent lourd dans la communauté financière au sens large, et l’on sait qu’il croit aux cryptomonnaies, puisqu’il a déclaré : « Je serais surpris si dans dix ans les cryptomonnaies ne constituaient pas une partie importante du système financier ».

Gensler a récemment commencé à travailler avec l’Institut de Technologie du Massachusetts, pour écrire et enseigner sur le potentiel qu’il voit en la blockchain.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 5