Secteur bancaire au Mali : La 14ème banque s’appelle UBA-Mali

Secteur bancaire au Mali : La 14ème banque s’appelle UBA-Mali

Le lundi 4 février à l’ACI 2000, le président de la République,  Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé à l’ouverture officielle de la représentation au Ma

Comment gagner 500.000 dollars par mois sans quitter sa chambre?
Vous avez un iPhone ? Arrêtez tout et désactivez FaceTime
Le plus grand constructeur naval au monde va traiter 6 milliards USD avec la blockchain

Le lundi 4 février à l’ACI 2000, le président de la République,  Ibrahim Boubacar Keïta, a procédé à l’ouverture officielle de la représentation au Mali de la banque United Bank for Africa (UBA). L’évènement a enregistré la présence du Premier Ministre, Soumeylou Boubeye Maïga à la tête de plusieurs membre du gouvernement, le Directeur Général du Groupe Kennedy UZOKA, le PDG Tony O Elumelu, Directeur Général d’UBA Mali, Alhassane Sissoko et d’autres invités de marque.

Et de quatorze pour la famille des banques au Mali !

Cette nouvelle banque qui vient de s’installer en plein cœur du principal quartier d’affaires de Bamako (ACI 2000) n’est pas n’importe quelle banqueIl s’agit de la géante United Bank for Africa  (UBA). Qui  est une institution panafricaine de services financiers ayant une empreinte mondiale avec plus de 70 ans de présence et de métier. Elle est présente dans 20 pays africains, une filiale  à New-York, ainsi que des bureaux à Paris et Londres.  Elle ramène le nombre des banques au Mali à quatorze.

Selon son Directeur Général au Mali,  la mission stratégique d’UBA est de devenir la première banque panafricaine, en étant dans le top 3 des meilleures banques dans tous les  pays dont elle est présente d’ici  l’horizon 2020.

Pour cela, il dira que des relations et des partenariats ont été   bâtis avec des  investissements directs étrangers, des institutions financières internationales, mais aussi les agences multinationales à travers l’Afrique et le reste du monde. « Les valeurs d’UBA sont l’esprit d’entreprise, l’excellence  et l’exécution » a-t-il déclaré.

En plus, il a soutenu qu’UBA-Mali,  est la vingtième filiale du Groupe avec un capital social de 11 100 000 000 FCFA, agréée par la BCEAO en mars 2018. La banque, dit-il,  compte à ce jour deux agences opérationnelles,  une située à Hamdallaye ACI 2000 et l’autre au Quartier du Fleuve.

Dans sa présentation physique de ce nouvel établissement bancaire, il dira que cette banque compte un effectif de 63 personnes de nationalité malienne et ambitionne de se positionner conformément à la vision du Groupe dans le top 3 des meilleures banques d’ici à l’horizon 2020.

Selon lui, l’objectif stratégique d’UBA, qui est de devenir la première institution de services financiers en Afrique est soutenu par le désir de fournir un service exceptionnel à sa clientèle. Pour l’atteinte de cet objectif, il dira que l’UBA  s’efforce d’identifier les besoins en constante évolution du client et s’adapte continuellement pour s’assurer que tous les clients de la chaîne de valeurs reçoivent les services adéquats pour répondre à leurs besoins.

En plus, Alhassane Sissoko dira que sa banque au-delà de cet objectif stratégique, envisage de s’étendre non seulement à travers l’Afrique mais aussi dans le monde grâce aux services numériques et mobiles qu’elle offre  allant du Corporate Banking au Retail.

L’un des temps forts de cette cérémonie d’ouverture d’United Bank for Africa au Mali  a été la coupure symbolique du ruban par le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. A la suite de laquelle, le président IBK n’a pas caché sa joie. De même,  il a souhaité une belle  vie bancaire à UBA au Mali et par ricochet le secteur bancaire dans son ensemble.  « Quatorze banques c’est peu, nous pouvons commencer à comprendre que nous avons une union bancaire effective à partir du chiffre 100 » a-t-il déclaré.

A noter qu’avant l’ouverture officielle, la direction d’UBA avait animé une conférence de presse pour présenter  l’univers de la banque et répondre  aux questions des journalistes.

Par Jean Joseph Konaté

===============================

Partenariat gagnant-gagnant entre la Poste du Mali et UBA-Mali : La carte bancaire à la portée de tous les citoyens!

A l’hôtel Sheraton, le mardi 5 février, le Président Directeur Général de la Poste du Mali, Ibrahim Diawara et le Directeur Général  de l’United Bank for Africa (UBA-Mali), ont signé officiellement une convention de mise sur le marché, de la carte Poste-UBA, des cartes bancaires prépayées Poste Mastercard et des Visa/GIM UEMOA. L’évènement était présidé par le ministre en charge de l’Economie Numériques et de la Communication, Arouna Modibo Touré.

Commercialiser et recharger 100 000 cartes prépayées co-brandées. Telle est l’essence de la convention conclue entre la nouvelle banque, UBA-Mali et la Poste du Mali.

«  L’entité postale opère sa mue, lente peut-être, mais tout à fait palpable » a déclaré le PDG de la Poste au début de son intervention.

Carte bancaire prépayée Poste Mastercard, Visa/GIM UBA, acquise sans compte bancaire !

Selon lui, s’il faut se réjouir de ce résultat, il est important aussi de reconnaitre les efforts du ministre Touré, qui dès son arrivée à la tête du département de l’Economie Numérique et de la Communication, a fait de sa priorité la réhabilitation de la Poste. Cela, dit-il, conformément à sa volonté d’adapter la Poste malienne  à la transformation digitale et aux exigences de la modernisation.

Suite à cette mise au point, il dira que le challenge managérial de la Poste, consiste  forcément d’apporter des  produits nouveaux  dans l’air du temps moderne afin de  répondre à des besoins réels du public et de ses  usagers.

Parlant  de la Carte Poste–UBA, il a spécifié, qu’il s’agit d’une carte bancaire prépayée Poste Mastercard, Visa/GIM UBA, qui a l’avantage d’être un moyen de paiement sans contrainte, sans compte bancaire et sans engagement à l’égard de la perpétuelle amplification des initiatives au sujet de l’inclusion financière.

Selon lui, le détenteur de  cette carte peut la recharger dans n’importe quel bureau de la poste, dans les agences UBA au Mali et à l’étranger, afin d’effectuer des achats chez des marchands (équipés pour la circonstance) et sur internet. Cette carte, poursuit-il, peut  effectuer des retraits dans les GAB de l’ensemble des réseaux Visa et Mastercard, des transferts d’argents vers d’autres cartes et des portefeuilles électroniques.

Mettant en exergue la crédibilité de cette carte Poste-UBA, il dira qu’elle (la carte)  a été  acceptée d’office par plus de 50 millions d’établissements associés au réseau VISA et MASTERCARD, répartis dans le monde entier. « Le produit est malien, compétitif à la portée de tous, avec tous les avantages des cartes bancaires, parfaitement sécurisé, souple de surcroît et  assuré d’une couverture quasi-universelle » a-t-il décrit.

A son tour,  le directeur général d’UBA-Mali, Alhassane Sissoko  dira que les  100.000 cartes prépayées co-brandées mises au marché malien sont destinées au grand public pour lui permettre de disposer de moyens de paiement plus sécurisés et d’accéder aux services financiers de proximité. Cela, dit-il,  grâce au réseau étendu de la Poste sur l’ensemble du territoire national.

Selon lui, l’utilisation des cartes bancaires était devenue aujourd’hui une habitude courante de consommation. Cependant, il dira que   les  clients expriment de plus en plus un désir de gain de temps dans les opérations.

Le DG d’UBA-Mali de préciser que le raisonnement moderne de la banque étant une approche plutôt client qu’une approche produit, les banques  devaient tous s’adapter à cette portabilité croissante, au changement d’habitude de consommation de leurs clients. Ce, en les proposant des solutions les mieux adaptées et les plateformes les plus fiables. C’est donc dans ce cadre, selon M. Sissoko, que s’inscrit la matérialisation de ce partenariat.

https://get.cryptobrowser.site/6/4692492

Pour sa part, le ministre Touré a indiqué que le secteur  numérique contribuera à faire la promotion de la croissance inclusive du développement du capital humain et l’inclusion sociale. « Le lancement de cette carte est un gage supplémentaire de sécurité d’anonymat et de la confidentialité de toutes les opérations et transactions financières, bancaires au Mali » a-t-il déclaré, tout en spécifiant que cette carte constitue un moyen adéquat d’amplifier les transactions financières et assurer une véritable inclusion financière.

Après avoir souligné qu’il est inconcevable pour le Mali de rester toujours dans l’analogie, il dira que cette nouvelle carte permet d’effectuer toutes les transactions financières pour d’éviter les piratages, les divulgations des informations personnelles relatives au compte bancaire à des inconnus malintentionnés dans ce secteur.

Aux dires du ministre Touré, cette carte  est un  moyen de privilégier la bancarisation, la  modernisation des transactions financières et d’éviter d’avoir de l’argent liquide sur soi.

En somme, la concrétisation de ce partenariat va en droite ligne de la vision du ministre Arouna Modibo Touré pour la relance de la Poste du Mali, à savoir doter le Mali d’une Poste moderne, digitale et financière.

Par Mariam SISSOKO   

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0