Snapchat lance Spotlight pour concurrencer TikTok

L’application chinoise définit de nouveaux standards. TikTok est définitivement l’application qui établit les standards en 2020. Après I

Côte d’Ivoire : Orange Bank Africa, la nouvelle banque mobile 100% digitale
Facebook veut fusionner les systèmes de messagerie de Messenger, WhatsApp et Instagram
M. Amadou DIAWARA.

L’application chinoise définit de nouveaux standards.

TikTok est définitivement l’application qui établit les standards en 2020. Après Instagram, c’est désormais au tour de Snapchat de lancer une fonctionnalité similaire au réseau social made in China. Elle s’appelle Spotlight.

      Une capture d'écran de Spotlight.© Snap

TikTok est définitivement l’application qui établit les standards en 2020. Après Instagram, c’est désormais au tour de Snapchat de lancer une fonctionnalité similaire au réseau social made in China. Elle s’appelle Spotlight.

Privé par défaut

L’arrivée de Spotlight n’est pas vraiment une surprise. L’entreprise américaine avait en effet donné quelques indices, notamment avec le déploiement d’une fonctionnalité musicale dans l’application Snapchat. Mettant en avant des vidéos pouvant durer jusqu’à 60 secondes, Spotlight, contrairement à TikTok, ne permet pas aux utilisateurs de laisser des commentaires publics et est privé par défaut, les créateurs pourront ainsi garder leur compte privé tout en étant mis en avant sur la plateforme.

Snapchat précise que le contenu de n’importe qui peut arriver sur Spotlight, et pas seulement celui d’influenceurs qui possèdent de nombreux abonnés. Les vidéos seront sélectionnées par rapport au nombre de vues uniques qu’elles ont enregistrées. Par ailleurs, le réseau social note qu’1 million de dollars seront partagés chaque jour entre les créateurs qui auront les meilleures vidéos dans Spotlight. Il faut, pour cela, avoir plus de 16 ans. Dans un billet de blog, Snapchat en dit plus sur le fonctionnement de son nouvel algorithme :

« Notre algorithme de classement examine les facteurs qui montrent que les gens s’intéressent à un Snap en particulier, comme : le temps passé à le regarder, s’il est favorisé et s’il est partagé avec des amis. Il prend également en compte les facteurs négatifs, notamment si le spectateur n’a pas regardé le film rapidement. Les photos qui apparaissent dans Spotlight peuvent provenir de Snapchatters ayant un compte privé ou personnel, ou de Snap Stars ayant un profil public et des millions d’abonnés ».

Spotlight est, pour le moment, disponible aux États-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, au Royaume-Uni, en Irlande, en Norvège, en Suède, au Danemark, en Allemagne et en France.

https://youtube.com/watch?v=aDfzNGg_byU%3Ffeature%3Doembed

Uniformisation des plateformes ?

Évidemment, le déploiement de Spotlight est une réponse à l’immense succès de TikTok, l’application chinoise de partage de courtes vidéos téléchargée plus de 2 milliards de fois. Cela fait suite au lancement de Reels par Instagram au mois d’août dernier. Sur Spotlight néanmoins, les filigranes ne sont pas acceptés, il sera donc impossible d’uploader du contenu auparavant réalisé sur TikTok.

Il y a une semaine seulement, Twitter lançait Fleets, son propre format de stories. Si les réseaux sociaux ont pour habitude de s’inspirer les uns des autres pour leurs fonctionnalités, ils sembleraient qu’ils deviennent de plus en plus similaires…

Source: Siecledigital.fr

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0