Twitter veut développer un standard décentralisé pour les réseaux sociaux

Twitter veut développer un standard décentralisé pour les réseaux sociaux

Twitter vient de lancer un nouveau projet, Bluesky (Ciel bleu), visant à développer un "standard décentralisé pour les médias sociaux". "Twitter fi

L’association Libra a désormais son comité de pilotage
Moins 54 Milliards 68 millions de déficit pour 2019
Voici les innovations photo qui débouleront dans les smartphones en 2019-2020

Twitter vient de lancer un nouveau projet, Bluesky (Ciel bleu), visant à développer un « standard décentralisé pour les médias sociaux ».

« Twitter finance une petite équipe indépendante composée d’un maximum de cinq architectes, ingénieurs et concepteurs open source pour développer un standard ouvert et décentralisé pour les médias sociaux. L’objectif est de faire en sorte que Twitter lui-même utilise ce standard », a déclaré Jack Dorsey, PDG de l’entreprise, sur Twitter.

Selon lui, cette équipe pourrait « utiliser un standard décentralisé existant qu’elle pourrait aider à développer ou, à défaut, elle en créerait un de zéro ».

Lire aussi: Le PDG de Twitter s’en prend à la Libra, la cryptomonnaie de Facebook.

Il a ajouté que l’équipe construira également « une communauté ouverte autour de ce standard décentralisé, comprenant des entreprises et des organisations, des chercheurs, des dirigeants de la société civile, tous ceux qui réfléchissent profondément aux conséquences, positives et négatives.

Dorsey a souligné qu’il faudra de nombreuses années pour élaborer un standard décentralisé sain, évolutif et utilisable par les médias sociaux. Il affirme que la blockchain propose une série de solutions décentralisées pour un hébergement ouvert et durable, une gouvernance et même une monétisation.

« En 2020, nous ferons valoir notre voix pour mieux soutenir et promouvoir les valeurs d’un Internet libre et ouvert », a dit Vijaya Gadde, responsable mondial des questions juridiques, politiques, de confiance et de sécurité sur Twitter.

Dorsey a déjà créé Square Crypto, la division orientée vers les cryptomonnaies de Square, une importante société de paiement basée aux États-Unis, co-fondée et dirigée par le PDG de Twitter. La division se concentre sur l’amélioration de l’expérience Bitcoin (BTC) pour les utilisateurs grand public.

De son côté, le principal concurrent de Twitter, Facebook, essaie d’utiliser la technologie blockchain avec des partenaires pour développer un nouveau réseau de paiement, la Libra.

Quant à Block.one, le développeur d’EOS, il indique qu’il sera prêt à lancer la version bêta de sa prochaine plateforme de réseautage social basée sur une blockchain, Voice, le 14 février 2020.

Quelques réactions:

Jake Chervinsky@jchervinsky

Very exciting news! Thank you for making both @Twitter and @Square into role models for how companies can use decentralization responsibly and effectively. Hopefully others in similar situations will learn from your example. 👏

Voir les autres Tweets de Jake Chervinsky

Gabor Gurbacs@gaborgurbacs

Disrupting the centralized social media model is the only way to stay relevant in the future of social media. Good thinking and investing @jack!

Voir les autres Tweets de Gabor Gurbacs

nic carter@nic__carter

I don’t expect a twitter-funded outfit to build the winning standard for decentralized/federated social media, just as linux didn’t come out of microsoft or bitcoin from JPM

but the fact that Jack knows where we are headed is so impressive

nic carter@nic__carter

I couldn’t have a higher opinion of Jack Dorsey, he’s easily my favorite entrepreneur. I know he gets a lot of flak but that’s because he doesn’t submit to the ppl who want to control his platform for political gain

17 people are talking about this

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0