280 FCFA le prix du kilogramme du coton grain au producteur : Le beau cadeau de Bah N’DAW aux producteurs Maliens

Le président de la Transition, Chef de l’Etat, et président du Conseil Supérieur de l’agriculture, Bah N’DAW, a annoncé dans l’après-midi du mard

Covid-19 : Google demande à ses employés de faire du télé-travail
LinkedIn lance deux nouvelles fonctionnalités : les sondages et les vidéos en live
Quelles sont les étapes incontournables d’un site multilingue ?
280 FCFA le prix du kilogramme du coton grain au producteur : Le beau cadeau de Bah N’DAW aux producteurs Maliens

Le président de la Transition, Chef de l’Etat, et président du Conseil Supérieur de l’agriculture, Bah N’DAW, a annoncé dans l’après-midi du mardi 30 mars 2021 une élévation significative de la rémunération des coton culteurs du Mali.

La production cotonnière chute de 70 % au Mali. Le prix au kilogramme au producteur était de 250 FCfa.

L’annonce a été faite en marge de la réunion solennelle du 11e Conseil Supérieur de l’agriculture, qui s’est tenue au palais présidentiel de Koulouba en présence des représentants des acteurs du monde rural, pour partager les grandes préoccupations du secteur agricole, un secteur socio-économique vital pour le Mali.

“Notre pays est confronté à d’énormes défis que les autorités de transition contribuent à relever de manière responsable” a expliqué Bah N’DAW.

Sur une prévision de production cotonnière de 810.000 tonnes de coton grain pour la campagne agricole 2020-2022, il a été réalisé 147 000 tonnes. Soit une baisse de 70 % par rapport à cette prévision.

La principale cause de cette chute de la production cotonnière s’explique en partie par les conséquences drastiques de la pandémie Covid-19 sur la filière. La demande de coton grain sur le marché international a chuté comme château de cartes. En plus , selon certains experts agricoles, une autre cause serait liée aux difficultés d’accès à l’engrais des producteurs, ajoutés à cela les aléas climatiques et l’insécurité dans les zones de production du coton.

“J’instruis au département en charge de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche de prendre toutes les mesures nécessaires pour faire de cette campagne un succès. Il s’agira pour cela de rendre accessible à tous les producteurs et à un prix raisonnable les intrants et les équipements agricoles requis. Ainsi je réitère, ici, mon engagement à doter le secteur du développement rural les ressources adéquates en lui affectant 15 % du budget national. De maintenir les prix subventionnés des engrais à 11000 fcfa, pour le sac de 50 kilos et le prix d’achat au kilogramme du coton grain à 280 f fcfa” a annoncé Bah N’DAW

Cette hausse du prix du coton graine, les producteurs du coton et le monde rural l’attendaient après un an de pandémie très difficile pour la filière dans notre pays. Elle va de pair avec la politique de subvention aux intrants agricoles assortie de mesures de bonnes gestions pouvant améliorer de façon significative la production et la productivité agricole , générer des revenus intéressants pour les producteurs , et enfin contribuer à la réduction de la pauvreté en milieu rural.

L’annonce de cette très bonne nouvelle du président N’DAW un semestre seulement après sa prise de fonction à la magistrature suprême du Mali , est considérée comme un cadeau précieux pour les producteurs cotonniers et l’ensemble des usagers de la filière coton .

L’espoir est donc permis pour le bonheur de nos populations avec cette annonce présidentielle. Les perspectives 2022 , en plus d’une bonne pluviométrie bien répartie dans l’espace et le temps, l’adhésion et l’engagement de tous les acteurs à mettre en œuvre les recommandations des assises nationales pour la relance du coton , tenues dans la première décade du mois de février dernier permettront à notre pays de récupérer sa place de premier pays producteur de coton grain dans l’espace sous régional.

Avant de lancer officiellement la campagne agricole 2021-2022 dans la paix et la sécurité, le président N’DAW a remercié tous les acteurs du monde rural, et les partenaires techniques et financiers pour leur disponibilité et leurs engagements aux côtés du Mali.

Source: Malijet

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0