Inde : 1 milliard de dollars pour attirer les entreprises de semi-conducteurs

Le gouvernement indien attribue une prime d’un milliard de dollars aux entreprises ouvrant une usine de semi-conducteurs sur son territoire. L

Norme USB 3.2 : confusion garantie pour les acheteurs de PC
Afrique : La pénétration du mobile atteindra 70% en 2024
Monétique : Visa ouvre un bureau régional à Abidjan

Le gouvernement indien attribue une prime d’un milliard de dollars aux entreprises ouvrant une usine de semi-conducteurs sur son territoire.

L’Inde cherche à attirer des entreprises spécialisées dans les semi-conducteurs sur son territoire pour construire des usines.

L’Inde donne plus d’un milliard de dollars à toute entreprise qui ouvre une unité de production de semi-conducteurs. Dans la continuité de la campagne « fabriqué en Inde » lancée par le Premier ministre, Narendra Modi, l’objectif de ces enveloppes est de développer l’industrie d’assemblage de smartphones tout en renforçant la chaîne d’approvisionnement de composants électroniques.

« Le gouvernement accordera des incitations de plus d’un milliard de dollars à chaque entreprise qui installera des unités de fabrication de puces », a déclaré à Reuters un haut fonctionnaire du gouvernement indien, qui n’ayant pas le droit de parler aux médias est resté anonyme. La même source affirme que le gouvernement indien sera client des nouveaux venus et qu’il incitera les acteurs privés à en faire de même. L’Inde ambitionne de produire des puces pour smartphones 5G et pour caméras de surveillance.

Les détails de l’attribution du milliard de dollars n’ont pas encore été dévoilés, le gouvernement indien consulte actuellement les industriels à ce sujet. Par ailleurs, le gouvernement pourrait aussi réduire les droits de douanes ou couvrir certaines dépenses de recherche et développement. Aucune entreprise profitant de l’incitation n’a pour le moment été citée. Le ministère indien de la technologie n’a pas répondu à la demande de commentaire de Reuters.

Ce n’est pas la première tentative indienne pour attirer des entreprises spécialisées dans les semi-conducteurs. Néanmoins, aucune d’entre elles n’a été fructueuse. En cause, la qualité des infrastructures et de l’alimentation électrique, ou encore l’instabilité de la bureaucratie.

La campagne « fabriqué en Inde » a déjà contribué à faire du pays le deuxième fabricant mondial de téléphones portables. Suite à la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l’industrie des semi-conducteurs est actuellement touchée par une pénurie et est en pleine restructuration. L’Union européenne veut investir dans le secteur, Joe Biden promeut le « made in America », et la Chine qui investit massivement dans ce domaine. Il n’est donc pas étonnant que l’Inde cherche aussi à faire sa place.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0