« Zéro BVG », une application mobile pour lutter contre les violences basées sur le genre

Avec déjà plus 500 utilisateurs, l’application « Zéro BVG » a été officiellement lancée le 12 avril dernier à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. C’é

La start-up Fintech Nebeus lance son service de location de cryptos
Bitcoin est devenu un investissement de long terme, comme l’or
Construire ensemble la “Nouvelle Route de la Soie”

Avec déjà plus 500 utilisateurs, l’application « Zéro BVG » a été officiellement lancée le 12 avril dernier à l’hôtel Radisson Blu de Bamako. C’était sous la présidence du représentant de l’UNESCO Mali, partenaire financier du projet.

 maliweb.net  « Un produit malien, par des Maliens, pour des Maliens ainsi que la communauté internationale ». C’est en ces termes que Edmond Moukala, représentant de l’UNESCO au Mali, a salué la nouvelle application. Les crises, a indiqué Moukala, sont aussi une opportunité de réfléchir et de créer de nouveaux outils pour résoudre les problèmes.

Les restrictions de mouvement liées à la pandémie de Covid-19 ont augmenté le nombre violences conjugales comme le montrent les chiffres publiés ailleurs. Cependant, les cas de restriction de mouvement ont aussi limité les interactions entre victimes et structures de dénonciation et de prise en charge.« Zéro VBG permet d’informer, de sensibiliser et de dénoncer les violences basées sur le genre », a expliqué Porcho Marguerite Sogoba, présidente de Musodev, l’association à l’origine de l’application.

Avec plus de 500 téléchargements, Zéro VBG offre à ses utilisateurs la possibilité de dénoncer les cas de viol, d’agression physique, psychologique, les cas de mariages forcés ou encore la privation des ressources financières imposée à un des membres du couple. Un système vocal intégré permet à l’utilisateur de se faire guider dans une langue locale notamment en Bambara.

Source: Maliweb.net

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0